ATTRIBUÉ À GEORG DESMARÉES (1697-1776)

Lot 31
Aller au lot
8 000 - 12 000 €

ATTRIBUÉ À GEORG DESMARÉES (1697-1776)


Portrait de Marie Anne de Saxe avec son chien Toile 117 x 89,5 cm
Georg Desmarées (1697 - 1776)
Elève de Peter Martin van Meytens dont il devint le collaborateur. Né à Stockholm il part en 1724 pour Amsterdam, puis il se rend à Nuremberg, puis à Venise où il reçoit des leçons de Piazetta.
En 1731, il se fixe à Munich et devient peintre de la cour jusqu'à son décès en 1776.
Il réalisa un certain nombre de portraits officiels conservés à la Residenz de Munich de la princesse
Marie-Anne de Saxe (1728 - 1797) épouse du prince élécteur Maximilien III de Bavière.
Marie- Anne de Saxe est représentée au centre du tableau avec en arrière plan une ville au bord d'un lac. Son bras gauche est accoudé à une serinette dont la lanière passe sur son bras, à sa droite son lévrier la regarde avec insistance en signe d'allégeance. Il porte à son cou un collier bleu clair avec les initiales de la princesse (SMAS). Celle-ci porte une jupe à rayures bleues et roses sur un fond crème nouée à la taille par un ruban bleu. Le haut est composé d'un caraco en drap incarnat délacé laissant apparaître une blouse blanche sertie d'une dentelle.
Marie-Anne Sophie Sabine Angèle Françoise-
Xavière de Saxe, princesse de Saxe et de Pologne (1728 - 1797) fût l'épouse du princeélecteur de Bavière Maximilien III.
Fille du prince-électeur Frédéric-Auguste de Saxe futur roi de Pologne et de l'archiduchesse
Josèphe d'Autriche (fille de l'empereur Joseph
Ier) elle eut quatorze frères et soeurs dont Marie-
Josèphe de Saxe, dauphine de France et mère du futur Louis XVI, ce qui en fait donc la tante du Roi de France.
Elle épousa Maximilien III de Bavière en 1747, mais le mariage resta sans descendance, mettant fin à la branche cadette des Wittelsbach à la mort de Maximilien en 1777.
Gagné aux idées philosophiques des Lumières il règne en despote éclairé.
C'est ainsi qu'en 1747 il crée la manufacture de porcelaine de Nymphenburg, en 1759, l'Académie des sciences de Bavière. En 1751, il commande à François de Cuvilliès la splendide salle rococo du théâtre de la Résidenz et en 1762 pour les fêtes de carnaval, Maximilien, grand amateur de musique et compositeur à ses heures, reçoit
Mozart
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue