COCTEAU JEAN (1889-1963)

Lot 523
Aller au lot
1 500 - 2 000 EUR

COCTEAU JEAN (1889-1963)

Trois lettres autographes signées à Jean BOURGOINT S.l.n.d., 3 pages in-4 à l'encre, 1 enveloppe.
Jean Bourgoint fut l'inspirateur de Cégeste dans L'Ange Heurtebise et de Paul dans Les Enfants terribles. Avant d'entrer dans les ordres et de partir en Afrique, il mena une vie décousue et fut un temps l'amant de Cocteau, rencontré vers janvier 1925. Avec sa soeur Jeanne
Bourgoint, mannequin chez Madeleine Vionnet qui se suicida dans la nuit de Noël 1929, il formait un couple agité.
1/[Probablement Paris, fin décembre 1925], 1 page in-4, (déchirure restaurée). «Mon cher petitours, je viens d'avoir une grande tristesse et il me reste une grande fatigue. Je vais aller à Villefranche pour mettre une halte dans cette vie terrible où je suis l'épave soutenant notre équipe de naufragés. Je ne t'écrivais pas, à cause de ce désordre de la maison et des nerfs. Je te sens heureux à cheval dans cette
Grèce de France et savoir que je suis un peu cause de ton calme et de ta santé me donne des forces. Mon petit ange en costume bleu, je pense à toi, le seul, le meilleur. Sans toi tout pèserait trop lourd- même la vocation de Maurice [l'écrivain Maurice Sachs, qui se convertit un temps au catholicisme] - mais ton oeil, ton sourire, tes lettres accrochent du liège - ouvrent des parachutes magiques.
Jeanne pas encore passée prendre sa lettre. Je voudrais t'écrire chaque jour mais cette vie est atroce: une tache d'huile. Les surréalistes me poursuivent avec une nouvelle forme de haine: ils me plaignent, comme un «pauvre type». Continuer, écrire, me semble au-dessus des forces humaines. Villefranche est utile. J'y serai le 2 ou le 3 janvier. Ton Jean».
2/Hôtel Welcome à Villefranche-sur-Mer, [vers le 2 janvier 1926], 1 page in-4 et quelques mots au verso, enveloppe. «Cher petitours, me voilà dans notre refuge - après ce Paris de cauchemar. Ici le bonheur est dans le vide - on ne demande que la fenêtre ouverte sur le cuirassé américain. Les matelots circulent cousus dans leurs jupes. Hier soir Glenway m'a «parlé». Je souffre. Je ne savais pas son amour si vrai - que dire? Que faire? Conseille-moi [il s'agit de l'écrivain américain Glenway Wescott, tombé amoureux de Jean
Bourgoint]. Je suis arrivé dans un soleil de printemps. Aujourd'hui il pleut - mais la pluie de Villefranche est douce et calme les blessures.
C'est une perle grise. Écris vite 4 lignes. Mon silence après l'escalier de Tony venait d'une fatigue incroyable en face de la bande et de ses racontars [le diplomate Antonio de Gandarillas, opiomane et homosexuel]. Dans les N. L. Drieu La R. m'a donné le coup de pied de l'âne. Je me réfugie toujours en toi, sur ton épaule bleue. Jean [signature précédée du dessin d'un coeur]» Au verso: «Bar transformé en dancing avec Kiki comme étoile» [Alice Prin, dite Kiki, personnage central du Montparnasse des artistes, s'était installée en avril 1925 à l'hôtel Welcome sur les conseils de Cocteau].
3/[Hôtel Welcome à Villefranche-sur-Mer, 1926], 1 page in-4, enveloppe.
«Jeannot mon cher petit ange, tes petites cartes tombent du ciel. Va pour l'autre semaine. Heurtebise était tout neuf dans le port ce matin, en costume de baptême. Pauvre G. [probablement l'écrivain américain Glenway Wescott, tombé amoureux de Jean Bourgoint] comprend mal. Il y a l'océan entre toi et lui, lui et nous. Il fait un oeil hagard et une espèce de bouche à larmes qui me chagrinent. Notre ciel embête les gens comme un endroit où il se passe des choses merveilleuses et où ils n'entrent pas. Ils n'ont qu'à venir. Chacun peut avoir une carte. Je t'aime. Jean».

PROVENANCE
Beaussant Lefèvre, 13/06/2014
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue