1926 BUGATTI TYPE 35A (R)

Lot 17
Aller au lot
Estimation :
280000 - 380000 EUR
1926 BUGATTI TYPE 35A (R)

Carte grise française de collection

Châssis n° 35471 (cf. texte)


Reconstruite dans les années 1980 par Pierre Dellière, expert français incontournable de la marque

Quelques petites pièces d’origine, majorité des pièces refabriquées en France et en Angleterre

Moteur refait dans les années 2000 par Ventoux Moteur Ingénierie (Laurent Rondoni)

Finesse du Type 35 A (petit radiateur)

Belle patine, voiture restée dans un musée depuis 20 ans

Voiture très performante, à réviser


Pierre Dellière, natif d’Avignon, effectue au début des années 1950 son service militaire en Indochine. Fou de mécanique depuis toujours, il s’offre là-bas un Vespa, qu’il décide, une fois démobilisé, de ramener en France. S’ensuit un incroyable périple de 16 000 km et trois mois, jusqu’à Paris, avec son lot d’aventure et de rencontre. Ce voyage, digne des plus grands aventuriers, atteste du caractère incroyable de Pierre. Revenu à la vie civile, l’inénarrable provençal ouvre un garage… Vespa, avant de s’établir à Orgon, dans les Bouches-du-Rhône, au bord de la Nationale 7. S’il fait partie des membres fondateurs de l’écurie des Trapadelles, il sa fait aussi rapidement connaître des pionniers de la collection avec son fameux Musée de l’Automobile, l’un des premiers du genre en France. Amilcar C6, Simca Deho, Ferrari 250 Châssis Court : notre boulimique mécano restaure, roule et expose à tout-va. Le déclic pour Bugatti a lieu très tôt, lorsque son ami et voisin le pilote Maurice Trintignant lui demande de restaurer sa fameuse Bugatti Grand Prix (châssis #51128). Pierre va rapidement devenir l’un des tous premiers spécialistes français – et mondiaux – de la marque de Molsheim, et plus particulièrement des Grand Prix (Type 37 et 35) qu’il affectionne tant. C’est ainsi l’un des tous premiers, avec le BOC (Bugatti Owners Club en Angleterre), a proposer un catalogue de pièces refabriquées, depuis le châssis jusqu’à la carrosserie, en passant par les jantes ou le réservoir. En 1990, il rachète justement à l’un de ses clients un projet de reconstruction, majoritairement constitué de pièces qu’il lui a fourni, qu’il complète et termine. Il opte pour la plus belle des Bugatti Grand Prix, un Type 35 A, qui se caractérise par la finesse de son radiateur (le moteur 8-cylindres à deux carburateurs est bien moins calorifère que les versions à compresseur).

Il fait immatriculer la voiture en 1991, via la Fédération Française des Véhicules de Collection, en utilisant un numéro « hors-série » à cinq chiffres, fruit de son imagination (l’assu - rance qu’il n’y ait pas de doublon…). Il va ensuite écumer l’Europe au volant de cette jolie Bugatti peinte en « bleu de France », et immatriculée 2253 QN 13. Le moteur sera refait au début des années 2000 par Laurent Rondoni, le célèbre spécialiste Bugatti de Carpentras. Avec son vilebrequin 5-paliers lisses course longue, le moteur qui cube donc 2,3 l (un moteur d’origine de Type 35 A dispose d’un vilebrequin 3-paliers lisses à course courte, pour une cylindrée de 2 l) offre des performances surprenantes pour une version sans compresseur… Au décès de Pierre Dellière, la voiture reste immobilisée dans le fameux musée provençal, l’un de ses fils, Pierre Dellière Junior, s’en ser - vant épisodiquement. Réservoir sale, robinet d’essence et pipe extérieure d’eau qui fuient, la célèbre Bugatti de Pierre Dellière aura besoin d’une petite révision mécanique avant de reprendre la route des plus grands événe - ments européens. Les plus perfectionnistes s’attacheront aussi à lui offrir un capot et des joues de capot plus appropriées (lorsque la voiture a été équipée d’un ventilateur électrique additionnel afin d’être adaptée à la circulation moderne, le radiateur a du être avancé de quelques centimètres, et elle a récupéré un vieux capot de Type 35 B). Nous vous offrons ici l’opportunité d’acquérir une Bugatti Grand Prix très performante, connue des Bugattistes et du Club, naturellement patinée après plus de 30 ans d’existence. Tout cela pour moins d’un cinquième de la valeur d’une authentique Type 35 A…

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue