COCTEAU JEAN (1889- 1963)

Lot 946
Aller au lot
2 000 - 3 000 €

COCTEAU JEAN (1889- 1963)


L.A.S., Paris avril 1933, à Madeleine; 2 pages in-4 à l'encre.
Très importante lettre autographe signée Jean, évoquant sa liaison avec Nathalie PALAY et le début de celle avec Marcel KHILL.
À la fin des années vingt, Cocteau côtoya Nathalie Paley, se vantant auprès du Tout Paris d'entretenir une liaison avec elle. Il fit également courir le bruit qu'elle attendait un enfant de lui. Dans cette lettre, il écrit à Madeleine (Madeleine était la maîtresse de Marcel Khill qui eut par ailleurs une relation avec Cocteau) que Nathalie Paley vient d'avorter: «Je sors d'un drame auquel il me semblait prodigieux de survivre. J'avais donné toute ma vie à une femme, cette femme qui m'aimait, et qui m'aime du reste encore, a tué ma confiance en tuant un enfant que j'attendais d'elle et en qui je mettais mon bonheur futur» [...] [...] «L'amitié de Marcel me paraissait un rêve. Son amour m'a bouleversé de fond en comble. Cependant je n'ai pas perdu la tête et je lui ai demandé si l'acceptation et l'échange d'un amour entre hommes, amour n'ayant rien avoir avec la pédérastie- ne lésait pas notre amour.»
A la fin de la lettre, Cocteau demande à Madeleine: «Voulez-vous que nous soyons amis ? Le coeur travaille dans des ténèbres si absolues qu'il serait bête de prendre pour des vols, des rapts, des injustistes, des tromperies, un mécanisme obscur qui nous dépasse.» (Trous de classeur et traces de pliures)
Lettre étonnante
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue