1965 - Citroën DS 19 Chapron coupé Concorde

Lot 149
Aller au lot
100 000 - 150 000 EUR

1965 - Citroën DS 19 Chapron coupé Concorde

Très rare à la vente
Authentique Coupé Concorde
L’un des six fabriqués



Carte grise française normale
Châssis N° : 4294008 / N° Chapron : 7534

Le grand carrossier de Levallois Perret, Henri Chapron, sera le premier à proposer une version décapotable de la DS. Il faut se rappeler qu’après la guerre et au début des années 50, l’industrie automobile change. Les moyens de production évoluent et les voitures n’ont plus de châssis, la mode n’est plus à la personnalisation à outrance et aux grandes voitures faites sur-mesure pour des clients fortunés. Franay, Saoutchick, Figoni … c’est la mort des grands couturiers de l’automobile française. A la sortie de la DS à la fin de l’année 1955, Henri Chapron tombe amoureux de ces lignes et voit enfin en elle le renouveau d’une grande berline française. Malgré sa structure monocoque, le carrossier prépare une version inédite de cabriolet présentée sur son stand au salon de l’automobile en 1958. Dès lors et devant sa beauté et son succès, commence une véritable saga de transformation sur base de DS : décapotable, coupé, hard top, limousine, berline à séparation chauffeur… etc.

La DS Chapron présentée ici est une version Coupé Concorde mise en circulation pour la première fois le 14 Avril 1965 à Roanne. Elle fut commandée par un industriel de la région. Ce coupé est un des six construits avant que le carrossier ne le remplace par le coach Le Leman présenté au salon de Genève l’année suivante. La base est une DS 19 avec son moteur de série de 83 ch. La facture d’achat de ce coupé Concorde s’élevait alors à l’époque à 34 365 F, alors qu’une DS 19 de série coûtait elle 14 245 F et celle-ci était déjà relativement chère ! La transformation Chapron était une véritable œuvre d’art sur roues et, le premier propriétaire commanda toutes les options possibles : Pare-brise rabaissé, glaces Triplex, phares antibrouillard, garnissage cuir spécial et habillage « luxe » et les enjoliveurs de roues Robergel complètent la panoplie. Retrouvée dans la région de Bordeaux où elle séjournait chez un collectionneur depuis les années 80, celle-ci avait été sauvée d’une mort certaine et la plateforme reprise de fond en comble. Mr de Richeter s’en porte acquéreur dans les années 90 et entreprend une nouvelle restauration, principalement mécanique. Celui-ci étant mécanicien sur Rolls-Royce et Bentley, l’aspect technique fut intégralement revue par ses soins. Aujourd’hui proposée à la vente, cette version très exclusive de Coupé DS 19, restaurée il y a plusieurs années, nécessite des petits travaux sur le freinage pour reprendre le chemin de la balade ou des concours d’élégance. C’est ici une rare opportunité de pouvoir acquérir l’un des premiers modèles Coupé modifié par le carrossier, le témoignage d’une époque où Henri Chapron était un couturier pour DS.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue