1984 - CITROËN VISA 1000 PISTES

Lot 119
Aller au lot
50 000 - 60 000 EUR

1984 - CITROËN VISA 1000 PISTES

Seulement 1100 km d’origine
Dans un Showroom pendant 30 ans
Historique complet

Carte grise française normale
Châssis N° : VF7VDVR0000VR9850

La Visa 1000 Pistes correspond aux tâtonnements de Citroën désirant s’engager en rallye au début des années 1980. L’idée initiale vient de Guy Verrier, ancien pilote de rallyes devenu directeur de Citroën Compétitions. Cette version apparaît avec la naissance du Groupe B. Le moteur 1,4 litre 112 ch reste à l’avant mais la voiture adopte une transmission intégrale, en plus de suspensions modifiées pour la rendre plus dynamique et plus vive. Dans un but d’homologation, elle est produite à 200 exemplaires, auxquels viendront s’ajouter 20 exemplaires «Évolution». La Visa 1000 Pistes sera la première 4 roues motrices française commercialisée pour la route et la compétition, avant sa cousine la Peugeot 205 T16 dont l’Histoire se souviendra en revanche beaucoup plus significativement. Sous le capot, la 1000 Pistes prend pour base la mécanique de la Visa Chrono, le moteur XYR 1360 cm3 qui équipait déjà la Peugeot 104 ZS 2 et ZS 80 ch. Alimenté par 2 carburateurs double corps Weber type 40 DCOE, le moteur développe 112 ch à 6800 tr/mn et un couple maxi de 13,4 mkg à 4500 tr/mn. Le poids est contenu (850 kg seulement) malgré la transmission intégrale. La boîte de vitesses à 5 rapports est complétée par un autobloquant à 20% sur le pont arrière. Les ponts avant et arrière sont en aluminium coulé avec des rapport de 1/1. Les Visa 1000 Pistes furent difficiles à vendre avec un prix assez élevé pour l’époque et éclipsées par les Peugeot de rallye contemporaines. La Visa présentée dans ces pages a une histoire très intéressante puisqu’elle fut offerte par la marque à l’un de ses concessionnaires de la ville de Thônes (74), comme véhicule de démonstration, pour le récompenser de sa victoire au trophée 1000 pistes. Elle fut construite, comme toutes les 1000 pistes, pendant l’année 1984, mais celle-ci ne fut immatriculée pour la première fois qu’en décembre 1985. D’après son numéro de série et les archives Citroën, elle serait la 150ème sur les 200 construits. Conservée dans son showroom telle une relique, elle n’a parcouru que 935 km lorsqu’elle est vendue en 2016 à un négociant de voitures anciennes non loin de là. C’est alors qu’une grande révision de la mécanique est entreprise avec la vidange de tous les fluides, la révision du moteur, des tendeurs de chaînes de distribution et du freinage. La Visa est alors proposée à la vente l’année suivante et acquise par son actuel propriétaire. En 2018 de nombreux travaux sont encore effectués comme le remplacement du radiateur, le changement des joints de transfert nécessitant la dépose du moteur, faisant grimper le montant de la facture à plus de 2000 €. Les amortisseurs ont également été re-tarés. C’est aujourd’hui une voiture plus que parfaite que nous présentons, et lors de l’essai sur les routes de l’arrière-pays Provençal celle-ci fit forte impression. Malgré son très faible kilométrage de voiture de musée, elle est parfaitement au point et se tient prête à affronter les routes de campagne. Cette 1000 Pistes est proposée ici avec un dossier d’historique complet, ainsi qu’un contrôle technique évidemment vierge de tous défauts.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue