JOHANN GEORG KERN (1622- 1698) ET JOHANN JAKOB BETZOLDT (1621-1707)

Lot 28
Aller au lot
15 000 - 18 000 €
Laisser un ordre
Votre montant
 
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

JOHANN GEORG KERN (1622- 1698) ET JOHANN JAKOB BETZOLDT (1621-1707)

Beau corps de chope en ivoire sculpté en fort relief représentant le triomphe d'un empereur. Assis dans un char tiré par quatre chevaux, l'empereur tient de sa main droite un sceptre, l'autre reposant sur l'orbe; il est suivi de gentilshommes à la tête laurée brandissant des palmes; deux femmes à côté du cortège portent des paniers sur leur tête, l'un chargé de différents objets (livres, rouleau, outils, sphère. . .) symbolisant les connaissances et les arts, l'autre de nombreux fruits, allégorie de l'abondance, des trophées militaires jonchent le sol; devant l'empereur, un ange souffle dans une trompette ornée d'une bannière avec l'inscription PAX OPTIMA RERUM. Allemagne du sud, Schwäbisch Hall, atelier des Kern, attribué à Johann Georg Kern (1622-1698) et Johann Jakob Betzoldt (1621-1707), seconde moitié du XVIIe siècle
Hauteur: 17,5 cm - Poids: 866 g Un accident en bordure

Il s'agit de Ferdinand III de Habsbourg, empereur du Saint-Empire romain germa­nique, qui est représenté ici. Bien qu'ayant essuyé des revers, il mit fin à la guerre de Trente Ans en signant en 1648 le traité de Westphalie avec la France. La devise de ce traité PAX OPTIMA RERUM (la paix est la meilleure des choses) se lit ainsi sur la ban­nière; elle traduit bien l'état d'esprit de ce traité qui mit fin à ce long conflit marqué par de nombreuses exactions sur les populations civiles du centre de l'Europe.
On reconnaît bien dans la facture de ce corps de chope la manière des ivoiriers travaillant au sein de l'atelier des Kern: Johann Georg Kern, neveu de Leonhard, pour les person­nages et les chevaux et vraisemblablement aussi Johann Jakob Betzoldt, pour le char que l'on retrouve à l'identique sur une chope conservée à Babenhausen (Hesse) qui lui est attribuée (fig.). Celui-ci, élève de Léonhard, fut également formé par son père Jakob sous les ordres de Michael Kern.

Provenance
Ancienne collection Edward C. Moore

Ouvrages consultés
E. Grünenwald, Leonhard Kern (1588-1662) - Meister des Bildhauerei für die Kunstkammern Europas, Sigmaringen, 1988; P. Malgouyres, Ivoires de la Renaissance et des Temps modernes - La collection du musée du Louvre, Paris, 2010.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue