THOMAS A KEMPIS DE IMITATIO CRISTI, TRANSLATÉ...

Lot 33
Aller au lot
20 000 - 250 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 22 747 EUR

THOMAS A KEMPIS DE IMITATIO CRISTI, TRANSLATÉ...

THOMAS A KEMPIS DE IMITATIO CRISTI, TRANSLATÉ DE LATIN EN FRANCOYS PARIS, JEHAN LAMBERT, 1493
Petit in-4, 110 ff. chiffrés ii-cx, 4 ff. n. ch. (7 pp. de table et 1 p. bl) (collation: a-n8, o6, 4), titre avec grande vignette gravée sur bois et devise de l'imprimeur, au verso du titre bois gravé représentant le Christ portant sa croix, 32 lignes à la page, caractères gothiques, titres courants, marque de Jehan
Lambert au titre, bois au verso (Portement de croix) et 16 bois dans le texte. Bel exemplaire grand de marges, non lavé, petites galeries de vers aux premiers feuillets. Quatre lignes manuscrites du XVIe siècle dans la marge du f. o3, ex-libris manuscrit en marge du f. k5, minuscules et annontations; dessins d'un chevalier au verso du dernier feuillet.
Colophon (sig. o6): Cy finist le livre de imitatione cristi et de contemptu mundi. translaté de latin en francois. Et imprimé a Paris par
Jehan Lambert le xvi iour de novembre. Mil cccc. quatrevi[n]gs et treze.
Reliure de plein veau brun, double encadrement de filets dorés sur les plats avec petits fleurons et soleils dorés dans les angles, dos cinq nerfs ornés soulignés d'un double filet, caissons ornés, tranches bleues (reliure XIXe siècle). Exemplaire non lavé, quelques salissures; ex-libris effacé à la première garde; reliure frottée.
Emboîtage coulissant: coffret de maroquin fauve (Zahensdorf, Londres: Joseph
William Zaehnsdorf (1853-1930) fut, en son temps, l'un des meilleurs relieurs de Londres, comme son père Joseph
Zaehnsdorf (1816-1886) l'avait été avant lui. Ses reliures, toujours exécutées avec goût, étaient fort appréciées des grands bibliophiles anglais et étrangers. Il est l'auteur d'un ouvrage classique sur son art, The Art of Bookbinding, publié en 1880). Dimensions: 135 x 203 mm.
Rare incunable, deuxième édition de la traduction française de L'Imitation de Jésus-Christ, la première illustrée. On n'en connaît que sept autres exemplaires, dont trois incomplets. L'incipit attribue le texte à Thomas a Kempis.
Texte conforme, à quelques variantes près, à la traduction publiée à Toulouse par Heinrich
Mayer datée 28 mai 1488.
L'Imitation de Jésus-Christ est le livre qui, après la Bible, a été le plus édité et le plus traduit. Aux dires de Fontenelle, c'est «le plus beau livre qui soit sorti de la main de l'homme, puisque l'Evangile n'en vient pas». Ce manuel de dévotion fut le premier à s'adresser, en termes simples, à un public laïc. Il est divisé en quatre parties, qui sont bien plus des livres de sagesse
que de théologie, prêchant le mépris du monde, la vie intérieure et la prière personnelle.
Sa fortune fut immense durant des siècles et des auteurs aussi importants que Lemaistre de Sacy, Pierre Corneille ou encore Lamenais en ont donné des traductions célèbres. Après maintes controverses, il semble aujourd'hui établi que L'Imitation est l'oeuvre du mystique allemand Thomas a Kempis (1380-1471), influence du courant de spiritualité dit Devotio moderna apparu aux Pays-Bas au XIVe siècle. Dès le Moyen
Age, les manuscrits du texte circulaient par centaines (près de 250 manuscrits en 1450).
Sa première édition, en latin, parut à Augsbourg, vers 1470 (Goff I-4; Polain (B) 2050).
Sa première traduction française fut publiée à Toulouse en 1488. Cette seconde édition, qui reprend la même traduction avec de petites modifications est due à Jean Lambert, imprimeur à Paris actif à la fin du XVe et au début du XVIe siècle. Elle est ornée de 18 bois gravés dont un grand frontispice (92 x mm) représentant le Christ portant sa croix et de seize bois gravés dans le texte illustrant des scènes bibliques: Jonas et la baleine, Moïse devant le buisson ardent, Le
Christ et Marie Madeleine, Les Vierges sages et les vierges folles, qui font d'elle l'édition la plus richement illustrée du temps.
Sordet et Delaveau, 2012, n°37; Bechtel I-10;
Goff I-38.
On consultera avec profit l'ouvrage de Yann
Sordet et Martine Delaveau (dir.), Edition et diffusion de l'Imitation de Jésus-Christ. 1470- 1800. Etude et catalogue collectif des fonds conservés, Paris, Editions des cendres, 2012: «l'un des plus grands succès de librairie que l'Europe ait connu de la fin du Moyen Âge au début de l'ère contemporaine».
provenance: 1. Dans la marge du feuillet k (v), on peut lire: «Le présent livre appartient à Pierre
Trocher, 1638».
2. Signature d'Etienne Baluze (Tulle, 1630-
Paris, 1718), historien et bibliothécaire de Colbert. L'activité savante de Baluze concerne essentiellement l'édition des pères latins de l'Église et des auteurs chrétiens du Moyen
Âge ainsi que l'histoire des institutions médiévales, tant civiles (il publie une édition qui fit longtemps autorité des capitulaires des rois francs des années 742 à 922) que religieuses.
Il laissait une riche bibliothèque, comprenant quelque 12 000 titres, ses propres archives, des manuscrits anciens et des documents divers, ainsi qu'un cabinet de curiosité, qui furent inventories par deux libraires parisiens afin de la vendre aux enchères (Bibliotheca
Baluziana, seu Catalogus librorum bibliothecae
V[iri] Clar[issimi] D[omini] Steph[ani]
Baluzii Tutelensis, quorum fiet Auctio die
Luna 8. mensis anni 1719. & seqq. a secunda pomeridiana ad vesperam, in aedibus defuncti via vulgò dicta de Tournon. Postat catalogus, Paris, 1719). Ses archives (398 volumes) et sa collection de manuscrits furent achetés par le roi en septembre 1719 et font actuellement partie des fonds de la Bibliothèque nationale de France.
3. Otto Schäfer, bibliophile allemand, possesseur de l'une des plus belles collections de livres illustrés anciens. Sa vente Sotheby's, New York, 8 décembre 1994, lot 186
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue