P. PLANTARD, Abbeville
Milieu XVIe siècle

Lot 4
Aller au lot
Estimation :
20000 - 30000 EUR
S'inscrire sur drouot.com
P. PLANTARD, Abbeville
Milieu XVIe siècle

Horloge de table en forme de tour

En cuivre doré, de forme hexagonale sommée d'un dôme repercé (pour la sonnerie) à motif de cuirs découpés et masques grotesques gravés.

Sur la face principale, cadran circulaire à une aiguille sur fond d'étoile à douze branches, les chiffres romains.

Sous le cadran, décor gravé de Diane chasseresse étendue, nue, face à un cerf, surmontée des armoiries de Guillaume Bailly, comte de la Ferté Aleps (1519 - 1582) [D'or à la fasce d'azur chargée d'une croix pattée d'or accompagnée en chef de deux glands de sinople et en pointe d'un chêne arrondi du mesme].

Sur chaque face, décor gravé de Mars, Mercure, Jupiter, Vénus et Saturne petites ouvertures simulant une fenêtre sur deux faces. Le fond est marqué par le poinçon « Abe P Plantard » frappé dans une cartouche.

L'intérieur du fond est gravé des armoiries du commanditaire et de son épouse : Guillaume Bailly (1519 - 1582) et Madeleine Harel (1524 - 1579).

Mouvement mécanique avec remontage à clef, échappement à roue de rencontre, rouages, fusée et boyau pour les heures et le mécanisme de sonnerie, ouverture à fenêtre pour accéder aux différents mécanismes, sonnerie sur cloche.

Haut. 18 cm

Larg. 9,1 cm

P. 8 cm


PROVENANCE

D'après une tradition familiale, cette horloge tour aurait été achetée chez Kugel en 1973.


Guillaume Bailly, commanditaire de cette horloge, est né le 23 mars 1519 à Paris d'un père commissaire examinateur au Châtelet de Paris. Il est mort le 28 mai 1582 à l'abbaye de Bourgueil.

Il fut reçu avocat au parlement de Paris en 1538.

Il acheta une charge de conseiller du Roi et devint conseiller d'État et conseiller d'honneur au Grand Conseil puis conseiller-maître des Comptes le 6 août 1547. Il devint président en la chambre des

Comptes [pourvu par lettres du 2 février 1549]. Haut fonctionnaire du Royaume de France, il fut aussi maître des Requêtes. En 1555, il est envoyé en Piémont par le maréchal de Brissac, le même par lequel il est adoubé chevalier et confirmé dans sa chevalerie par lettres-patentes du roi Charles IX, le 26 août 1571.

Décoré de l'Ordre de Saint-Michel, Bailly est seigneur de la Motte et comte de La Ferté-Aleps il devint le 44e abbé de l'abbaye de Bourgueil en mai 1582. Il trouva la mort à la suite d'un empoisonnement lors d'un diner auprès du comte de Montsoreau au château de La Coutancière, à Brain-sur-Allonnes. Guillaume Bailly a été abbé vingt-deux jours. Il mourut des suites de cet empoisonnement au logis abbatial et fut inhumé dans le choeur de l'église de l'abbaye de Bourgueil.


Notre horloge présente la rare singularité d'être l'œuvre d'un horloger dont le prénom n'a pas été retrouvé (P ?) appartenant sans doute à la célèbre famille des Plantard à Abbeville et dont le représentant le plus emblématique est Nicolas Plantard, fournisseur notamment la Reine Marie Stuart.

À titre de comparaison pour une horloge de table signé « Plantard », un exemple portant la signature « N. Plantard Abbeville » décrite comme plus tardive, vers 1600, a figuré dans The Percy Webster

Collection, Sotheby's, Londres, 27 mai 1954.

Nous n'avons retrouvé à ce jour aucune autre horloge signée « P. Plantard », cette horloge étant une découverte dans l'histoire de l'horlogerie, elle préfigure la miniaturisation vers l'avènement des premières montres portables, elle se situe donc à une époque charnière de l'histoire du temps.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue