1973 VOLVO P 1800 ES

Lot 74
Aller au lot
Estimation :
12000 - 18000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 13 340EUR
1973 VOLVO P 1800 ES

Rare couleur Vert cyprès disponible sur les derniers modèles

Un des dernières P1800 fabriquées

Véhicule roulant mais à restaurer


Carte grise française de collection

Châssis n° 0008043


Si la première Volvo sort en 1926, il faut attendre la fin des années 1950 pour que le constructeur suédois ne se décide à étudier une voiture, sinon sportive, au moins Grand Tourisme, de catégorie moyenne, confortable et endurante, conformément à la réputation de la marque, avec comme objectif affiché de rajeunir son image de marque… et sa clientèle. L’étude du futur coupé est sous-traitée en Italie, chez Frua, et c’est finalement le dessin de Pelle Peterson , le fils d’un consultant de chez Volvo récemment embauché chez Frua , qui est retenu. La P1800 fut présentée en janvier 1960, au salon de Bruxelles, puis en avril à New-York. Les voitures, initialement construites chez Jensen, furent ensuite assemblées à l’usine de Torslanda, en Suède. La production s’étalera jusqu’en juin 1972, avec 39 414 Volvo P1800 puis 1800 S (pour Suède) et 1800 E (injection) construites. En août 1971, le coupé se voit épaulé par une nouvelle venue, la Jaktvagn, ou voiture de chasse en suédois. Ce sublime break de chasse, baptisé 1800 ES, étudié encore par Frua, sera construit deux ans seulement, à 8 077 unités jusqu’en juin 1973, uniquement en version injection avec le moteur 2l type B20. La P1800 ES que nous présentons est donc l’un des 5 007 breaks de chasse construits, et l’un des tous derniers sortis des chaînes. Notre exemplaire porte le numéro de série 8043, tandis que l’ultime P1800 commercialisée porte le numéro 8077. Il bénéficie de la sublime et rare teinte Vert cyprès code 110, combinée à un intérieur havane. Il fut importé des Etats-Unis en 2014, et immatriculé en France dans la foulée. La voiture est passée au contrôle technique à la fin du mois de juillet 2021 (CT favorable), mais présente néanmoins de nombreux défauts (planchers refaits non conformes, soubassements blacksonnés, carrosserie mastiquée, aile avant gauche mal réparée, points de corrosion perforante). Outre les défauts de carrosserie, on notera l’absence de certaines pièces d’accastillage intérieur, le non fonctionnement de certains instruments de bord (thermomètre d’eau et tachymètre notamment). En revanche, les sièges et la moquette présentent bien, et le moteur comme la boite de vitesse (avec overdrive) fonctionnent bien. C’est une auto qui conviendrait à un amateur courageux qui pourrait effectuer les travaux nécessaires dans la durée, tout en profitant de cette intéressante Volvo après une sérieuse révision.


Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue