1969 FIAT 500F

Lot 3
Aller au lot
Estimation :
8000 - 12000 EUR
1969 FIAT 500F

Véritable deuxième main

Carrosserie restaurée

Désirable petite découvrable


Carte grise française

Châssis n° 2050659


Dénomination commerciale connue dans le monde entier, la 500 a fait la popularité internationale de Fiat. Aussi célèbre que la Citroën 2 CV, la Volkswagen Coccinelle ou la Porsche 911, sa renommée est telle qu’elle est réapparue ces dernières années sous la forme moderne que vous connaissez. La toute première série de Fiat Nuova 500 est présentée à Turin en juillet 1957. Elle est équipée d’un moteur bicylindre vertical refroidi par air de 479 cm³, disposé à l’arrière, délivrant 13 ch. Ensuite, Fiat va augmenter la cylindrée de son moteur bicylindre et parfaire l’équipement des versions qui suivront dans l’ordre des lettres de l’alphabet. Après la Normale « A », la Sport « B » et la Toit ouvrant « C », la version « D » (simplement car il s’agit de la 4e version) est dévoilée en 1960. Puis, au Salon de Genève 1965, Fiat lance la 500 F (car la lettre E a été attribuée à une finition « America » de la 500 D). Cette dernière reçoit des portes ouvrant « dans le bon sens », un pare-brise agrandi et un intérieur avec une finition de meilleure facture. Le succès de la version F fera dire aux observateurs de l’époque que la 500 est arrivée à maturité et convaincra Fiat de poursuivre sa carrière avec la version L puis R jusqu’en 1975. L’exemplaire que nous présentons correspond à la série des Fiat 500 F produites de 1965 à 1969. Elle a été mise en circulation le 1er juin 1969, au nom d’une parisienne qui la conservera jusqu’au début des années 2000. En 2003, un amateur averti s’en porte acquéreur, pour sa fille, et la confie à un carrossier pour restauration. La base était saine mais « fripée », de nombreux éléments présentant des traces de chocs, après trente ans de vie parisienne… La face avant, le fond de coffre, les ailes avant et les panneaux de portes furent notamment remplacés par des éléments neufs. La peinture fut refaite après que tous les vitrages aient été démontés. Les joints et la capote furent changés et la mécanique d’origine bénéficia d’une grosse révision générale. Depuis, la voiture a très peu roulé, garée toujours à l’abri, au sec, et sous housse. Lors de notre essai, nous avons découvert une auto très attachante et en parfait état de marche. Nous avons simplement noté que la courbe des arches de roues arrière n’était pas parfaite, et que les commodos de phares et clignotants étaient abimés. Cette adorable Fiat 500 F, très saine, à l’estimation attractive au regard des travaux de carrosserie effectué, est une occasion à ne pas louper !

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue