1986 Citroën CX 25 GTi Turbo 2

Lot 140
Aller au lot
Estimation :
10000 - 15000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 33 900EUR
1986 Citroën CX 25 GTi Turbo 2

Un TGV pour l’autoroute

Véhicule d’essais Citroën

Version la plus puissante des CX


Sans carte grise

Châssis n° : 131505


La Citroën CX était une voiture attendue à son lancement. Ayant la lourde tâche de de succéder à la DS, dont les ventes s’essoufflent après 20 ans de carrière, elle finit par relever le défi avec maestria. Fleuron de la gamme Citroën, elle devait associer tradition et innovation et symboliser le futur de la marque du Quai de Javel. Le style est confié à Robert Opron. Si la silhouette est dans la lignée de la DS, le designer s’inspire surtout de la GS et de la SM. Plus courte de 21 cm en version basique mais offrant plus de place à l’intérieur que la DS grâce à son groupe moteur / boîte implanté transversalement, c’est une voiture réputée pour son confort et sa sécurité, héritant de la suspension hydraulique de sa devancière et de freins à disque, comme sur les GS et SM. En proie à des difficultés financières, Citroën veut marquer un grand coup et proposer une innovation majeure sur son vaisseau amiral. Ils s’associent à l’allemand NSU pour fonder Comotor, entreprise destinée à fournir des moteurs Wankel aux deux constructeurs : un birotor 995 cm3 de 110ch, aussi disponible sur la GS et un trirotor 1 493cm3 de 160 ch sont prévus pour la gamme, mais seront abandonnés quelques mois à peine avant le lancement, suite à la crise pétrolière de 1973. La CX finit par accueillir les moteurs de sa devancière. Si cette décision refroidit les potentiels clients au début de sa carrière, Citroën se rattrape au long de la carrière de la CX, ne cessant pas de faire grimper sa puissance, pour culminer à 170 ch sur la GTi Turbo. La GTi Turbo 2, produite de 1986 à 1989 reçoit quant à elle un échangeur air-air faisant baisser sa consommation, point noir du modèle.

Le véhicule que nous vous présentons en ces pages est un modèle 2.5 GTi Turbo 2, sorti des usines d’Aulnay-sous-Bois en 1986 et qui rejoint instantanément les rangs de la Société des Automobiles Citroën comme véhicule d’essais techniques. Utilisé par les équipes Citroën, elle se présente à nous peu kilométrée mais nécessitant une facile remise en route. Repeinte à l’usine de Rennes mais gardant son intérieur d’origine, toujours aussi accueillant et confortable, cette voiture ne demande qu’à avaler les kilomètres, pied au plancher.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue