VERLAINE PAUL (1844-1896)

Lot 216
Aller au lot
Estimation :
8000 - 10000 EUR

VERLAINE PAUL (1844-1896)


POÈME autographe avec DESSIN, Le Drapeau blanc, Juillet 1881 ; 1 page in-8 sur papier quadrillé.
Poème patriotique, illustré d'un amusant dessin original à la plume.
Ce sonnet patriotique a paru en 1888 dans le recueil Amour, sous le titre définitif de Drapeau vrai, et dédié au poète Raymond de la Tailhède (1867-1938).
En haut de ce manuscrit mis au net, Verlaine a noté un titre alternatif (ou titre d'un groupe de poèmes) : «Bouquet à Marianne». Ce manuscrit présente des variantes avec le texte publié.
«Le soldat qui sait bien et veut bien son métier
Sera l'homme qu'il faut au Devoir inflexible, Le Devoir, qu'il combatte ou qu'il tire à la cible, Qu'il accepte la mort ou refuse un setier ; [...]
Famille, foyer, France antique et l'immortelle, Le Devoir, seul devoir, le Soldat qu'appela D'avance cette France, - or l'espérance est telle».
Dans la marge supérieure gauche, Verlaine a fait un amusant dessin à la plume d'un colporteur de journaux, vêtu d'un pantalon à carreaux et coiffé d'une haute casquette. Il brandit différentes feuilles, Voltaire, le XIXe siècle, la République française, tenant dans l'autre main le Temps et les Débats, et crie dans une bulle : «Achetez les dergnières nouvelles !!» Au-dessus, cette légende : «Là c'est le marchand des vrais mauvais journaux».
PROVENANCE Collection Victor sanson (son petit cachet VS ; vente 13 mars 1936, n° 184) ; Dominique de ViLLepin, Feux & flammes. Un itinéraire politique. I Les Voleurs de feu (28 novembre 2013, n° 67)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue