1988 - Citroën AX Turbo 1.6 Superproduction

Lot 136
Aller au lot
80 000 - 120 000 EUR

1988 - Citroën AX Turbo 1.6 Superproduction

Véhicule de compétition vendu sans carte grise.
Nous vous invitons à prendre contact avec notre équipe afin de consulter les dossiers de chaque véhicule présenté.

Véhicule de compétition uniquement
Véhicule non immatriculé
Le plus performant des 4 exemplaires «Usine»
Modèle unique, ex Jean-Pierre Jarier
Dans les mêmes mains depuis 24 ans
Prête à rouler

Dans les années 80, les courses de tourisme font rage en Europe. Le DTM Allemand, BTCC Britannique ou encore le Superproduction français donnent l’occasion aux constructeurs, soutenus par les concessionnaires, de mettre en avant leurs technologies innovantes. Le programme AX Turbo Superproduction voit le jour en 1987, un an après la présentation de la citadine au Salon de Paris. Le choix est osé mais judicieux: les ingénieurs Citroën rêvent de voir monter sur la plus haute marche du podium une voiture aux simples deux roues motrices et traction et deux fois plus petite que les Audi 200 Quattro, Peugeot 505, Porsche 911 bi-turbo et autres Renault 21 Turbo 4x4 qui lui font face! Sous l’égide de Citroën Sport, la conception est déléguée au préparateur réputé Danielson et le financement assuré par les concessionnaires. Au final, l’auto est bien plus proche d’un prototype que d’une AX de série (seul le hayon est une pièce d’origine Citroën), le résultat est saisissant et les performances impressionnantes. Pour la saison 1987, année de développement accéléré  et de mise au point, les deux premières Superproduction développent 330 puis 380 chevaux avec le 1360cc et sont confiées à l’ancien pilote de Formule 1 Jean-Pierre Jarier et à la pilote de rallye Carole Vergnaud, mais c’est en 1988 que J.-P. Jarier se voit confié le modèle qui nous intéresse aujourd’hui. Unique, notre AX est équipée du moteur 1600cc 16 soupapes turbocompressé doté d’un deuxième arbre à came pour 480 ch ! Que ce soit au niveau du moteur et de son refroidissement, de la tenue de route ou de la gestion électronique, tout est amélioré. Des techniques issues de la Formule 1 permettent une fiabilité générale, notamment l’injection d’eau, la gestion électronique intégrale, les soupapes traitées au sodium, et une distribution en aluminium. La modification la plus spectaculaire de cette version concerne les suspensions arrière constituées de deux larges bras obliques ancrés au centre du châssis permettant de limiter l’usure des pneumatiques, tout en assurant à cette voiture, au faible empattement, une meilleure tenue de route. C’est en 1996 que son propriétaire actuel s’en porte acquéreur en rachetant le stock de la société Danielson auprès du Crédit Agricole de Bourges. Pilote émérite comptant une participation à la Targa Florio en 1969 et de nombreuses courses avec le team Carburol au volant d’une Lola T298 dans les années 1980, il est bien décidé à remettre l’auto en route. Dix ans plus tard, et avec l’aide du préparateur Force Motorsport et de quelques autres, la voiture redémarre, conservant sa configuration d’origine, ses boitiers électroniques d’injection et d’alimentation en eau. La mécanique fut démontée et révisée alors que la carrosserie nettoyée fut préservée, à l’exception du capot avant, manquant lors de l’achat. Le compte tour ainsi que le manomètre de pression d’époque manquent à l’appel. Il ne fait aucun doute que cette voiture usine est la plus performante des quatre Citroën AX Superproduction produites. Voiture usine, palmarès prestigieux, performances ahurissantes et modèle unique, il ne manque plus qu’à cette AX Turbo 1.6 Superproduction un championnat historique capable de la remettre en piste pour voir sa valeur exploser. Nul doute que cela ne devrait plus tarder…
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue