ARTAUD ANTONIN (1896-1948)

Lot 100
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 2 372EUR
ARTAUD ANTONIN (1896-1948)

MANUSCRIT autographe avec DESSINS originaux à la plume, Anaïs, [vers 1933]; 1 page et demie in-4 (déchiré en deux et recollé au papier gommé).
Notes avec trois dessins sur Antioche, pour Héliogabale, ou l'Anarchiste couronné (1934).
Artaud ébauche une lettre d'amour à Anaïs
NIN: «Anaïs. Mon amour pour vous prend la forme d'une sorte d'échiquier, et ceci au propre sens du terme, avec une athmosphère appropriée»...
Suivent des notes sur Antioche: «à Antioche, rue, temples à foison, sur les portiques, marbres, voie royale, direction Sapolis, colline avec roches gigantesques où s'adossent des temples comme à Athènes.
Là règne une tête colossale de Charon le nautonnier des enfers, destinée à protéger la ville de la Peste. Le dieu le plus en honneur dans la cité est l'Apollon de Daphné»...
Suivent quelques notes évoquant la végétation autour du temple d'Apollon, le statue du dieu sculptée par Bryaxis, les grottes, le roi Demetrius II Nicator, le temple de la Fortune...
Artaud a dessiné en marge quelques bâtiments.
Puis il dresse une petite liste des noms du dieu babylonien «Baal Balthazar Baal-Samès
Béel-Samen dieu soleil», qui protège le roi, principal dieu chananéen. «On le trouve sur les inscriptions phéniciennes. Il a été l'épithète caractérisant le domaine du dieu, ses attributs de possesseur de tous les domaines [...].
Il est le principe mâle, associé à Astharté.
Divinité solaire couronnée par un diadème de rayons quand il est représenté sous la forme humaine», qu'il illustre par deux dessins de Baal couronné... Il termine par quelques lignes sur Héliogabale, sa mère et sa grand-mère... 
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue