ALDHELM (SAINT) (vers 639-709)

Lot 1
Aller au lot
Estimation :
50000 - 60000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 169 000EUR

ALDHELM (SAINT) (vers 639-709)

Évêque de Sherbourne, poète et érudit latin. Deux feuillets extraits du De laude virginitatis [De la gloire de la virginité]. En latin, minuscule insulaire (Southumbria), manuscrit orné sur parchemin [Sud de l’Angleterre (sans doute Glastonbury ou Worchester), vers 800]
Bifeuillet, dimensions de chaque feuillet : 180 x 135 mm, texte copié sur 22 lignes à l’encre noire, minuscule insulaire, texte sur une colonne, initiales et signes de paragraphe réhaussés de rouge (oxydation de la couleur), quelques corrections anciennes, 17 gloses (interlinéaires) en Anglo-Saxon (datables par Ker à la seconde moitié du Xe siècle) offrant des traductions de mots du texte latin, une grande double lettre « gl » ornée, quelques taches éparses, feuillets en général en bon état de conservation. Reliure de maroquin havane, signée C. & C. McLeish, dos à 5 nerfs, lettres en or “Aldhelm”, contregardes de parchemin, double filet en encadrement sur les contreplats, reliure conservée dans une chemise entoilée, emboitage de cuir et de toile (à noter qu’il était prévu deux compartiments dans cet emboitage : le second est vide). Témoin le plus ancien de ce texte, copié au cours du siècle qui suit la mort de l’auteur. Ces feuillets renferment 17 gloses (20 mots) en langue anglo-saxonne, datable au Xe siècle, traduction du texte latin. Aldhelm est né vers 639, un proche de Ine, roi de Wessex. Il fut éduqué à Malmesbury puis sera abbé du même lieu ; après 705 il sera élu évêque de Sherbourne. Il meurt en 709. Il fut reconnu par Bede et le Roi Alfred comme un érudit et jouit d’une grande réputation comme fondateur de monastères dans ce premier siècle de la Chrétienté anglaise. Il est persuadé que la connaissance ne devait pas être réservée aux seuls hommes : l’œuvre De laude virginitatis, qui exalte la virginité, était dédiée à l’abbesse de l’Abbaye de Barking. Il s’agit de son œuvre la plus aboutie et la plus reconnue.

Texte : Les manuscrits de ce texte sont rares. Il s’agit ici du té
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue