Lot 13
3 000 - 5 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 3 640 €

CHARLES IX (1550-1574)


Lettre signée de CHARLES IX adressée à son ambassadeur en
Espagne.
Lettre signée «Charles» à Raymond de Beccarie, sieur de Fourquevaux.
Paris, 4 octobre 1568, 1 p. in-folio, nom du destinataire au dos.
Rare et très belle lettre à son ambassadeur en
Espagne. «... le Sr Pineau, l'un des maistres ordinaires de mon hostel, m'a faict entendre que soubz coulleur de ce que aucuns de la ville de La Rochelle se sont fourvoyez en la ville de St-Sebastien en Espaigne et auroyent de ce leurs biens saisis par auctorité de l'Inquisition dudict païs, icelle Inquisition auroit par ceste mesmes voye faict aussi saisir et arrester grande quantité de biens appartenans audict Pineau son filz... Toutesfois quelque remonstrance et instance qu'il en ay faicte et peu faire du cousté de delà, il n'en auroit jusques icy peu avoir la raison, me supplyant à ceste cause vous escripre et prier d'en parler par dellà aux officiers et ministres du Roy Catholique mon bon frère [Philippe II d'Espagne]...» Il annonce dans un post-scriptum qu'il a directement écrit une lettre à Philippe II. Homme de guerre, théoricien militaire et diplomate, le sieur de Fourquevaux (1508-1574) débuta dans les armes en Italie, notamment auprès du maréchal de Lautrec. Fait prisonnier par les Espagnols au siège de Naples (1528), il ne rentra en France qu'en 1530 après la paix de Cambrai. Il participa encore à la campagne de Savoie, et occupa ensuite la charge de gouverneur de la ville de Narbonne de 1557 à 1565 puis de 1572 à sa mort. Il tira de son expérience militaire la matière d'un traité intitulé Instruction sur le fait de la guerre, qu'il publia en 1548 (Paris, Galliot Du Pré).
Fourquevaux, dont la fidélité et l'habileté furent rapidement reconnue, se vit confier plusieurs missions diplomatiques, en Écosse (en 1538, pour escorter Marie de Lorraine qui allait épouser Jacques V), en Irlande, en Italie et en Bohême, avant d'être nommé ambassadeur de Charles IX auprès de Philippe II d'Espagne: de 1565 à 1572, il occupa ce poste stratégique en oeuvrant au maintien de la paix entre les deux nations, ce qu'il accomplit avec succès, apaisant par exemple le conflit élevé à la suite du massacre des Français par les Espagnols en Floride (1565). C'est lui qui demanda son rappel à la mort de la reine d'Espagne Élisabeth de Valois, estimant que la fin de l'influence bénéfique de celle-ci sur la politique espagnole faisait planer de nouveau une menace de guerre, et que, dès lors, il serait lui-même plus utile à la France comme gouverneur d'une ville frontière comme Narbonne
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue