Révisez vos classique - Leçon N° 2

 

Révisez vos classique - Leçon N° 2


En lisant l’article que nous vous avons proposé sur le mobilier le mois dernier, il apparait qu’il y a également sujet à un article sur la valeur des bijoux.

En période de crise, les contrastes sont forts, ainsi les pièces de qualités s’envolent. Le premier réflex est de penser qu’il s’agit de valeur refuge mais le marché n’est pas fou.

On constate un réel ralenti du marché vis-à-vis des bijoux modernes. Ces derniers, trop courants, ne sont plus recherchés et sont donc à l’heure actuelle mis de côté, pour un temps… Pour les pièces plus anciennes, réalisées jusque dans les années 50 / 60, les choses sont différentes.

La qualité d’un bijou provenant d’un grand atelier, du dessin à la réalisation, expliquera qu’une broche anonyme représentant un faisan soit achetée 570€ quand une broche oiseau de Georges L’Enfant s’envole à 6100€ ttc… et cela bien que la broche ne soit plus un bijou « à la mode ».

Une bague solitaire ornée d’un diamant teinté (MZ) d’environ 6 carats a trouvé preneur à 11 500€ alors qu’une autre ornée d’un diamant de 6.5 carats de belle couleur ( F ) a été achetée à 232 000€.

Pour les perles, si un collier de perles de culture trouve difficilement preneur à 150 €, un collier de perles fines peut se vendre facilement à 10/15 000€ et parfois jusqu’à 200 000€. En effet la demande pour les perles fines ne cesse d’augmenter.

Nous préparons actuellement deux belles ventes cataloguées de Bijoux, l’une aura lieu à Deauville fin avril, l’autre à Neuilly en juin.
Nous recherchons pour ces ventes des bijoux anciens ainsi que des bijoux signés et bien sûr les stars de ces ventes qui seront indéniablement les diamants et perles fines.
N’hésitez pas à nous contacter pour des expertises gratuites en vue de ces ventes.
Philippine Dupré la Tour - 01 41 92 06 42