MALLARME (Stéphane)

Lot 13
Aller au lot
6 000 - 8 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 7 330 EUR

MALLARME (Stéphane)

L'Après-midi d'un Faune. Églogue.
Paris, Alphonse Derenne, 1876.
Plaquette in-4, en feuilles, sous couverture de papier feutre gris chiné, titre doré sur le premier plat, deux cordons de soie rose et noir fixés sur le second plat; boîte moderne en demi-chagrin rouge à coins, titre doré au dos lisse orné, étui (Boîte et étui signés Devauchelle).
Édition originale illustrée par Édouard Manet d'un frontispice et d'un ex-libris sur chine volant, légèrement teinté de rose par l'artiste lui-même, et de deux illustrations dans le texte, gravées sur bois.
Tirage limité à 195 exemplaires, celui-ci un des 175 sur vergé de Hollande van Gelder (n°162).
Après le refus de l'éditeur Lemerre de publier L'Après-midi d'un Faune dans le Parnasse contemporain, Mallarmé se vit offrir la possibilité de réaliser une édition luxueuse, par l'éditeur Derenne. Durant les derniers mois de 1875, après 10 ans d'écriture et d'élaboration matérielle de l'ouvrage, allant de la typographie au choix du papier, des tresses de soie, de la couverture, à calligraphier lui-même à l'encre rouge le numéro de chaque exemplaire, le poète présenta de nouveau son ouvrage alors intitulé Improvisation d'un Faune au comité de lecture du Parnasse contemporain. Il fut de nouveau refusé.
La publication se fera chez Alphonse Derenne, le 27 avril 1876, sous le titre définitif L'Après-midi d'un Faune en plaquette luxueuse accompagnée des illustrations de Manet, rencontré trois ans auparavant. Peu d'éléments perdurent sur les circonstances dans lesquelles les illustrations de Manet furent gravées. Toutefois, il étala lui-même la nuance de lavis rose sur chacune des épreuves. Il écrivit une lettre à Stéphane Mallarmé en 1875 «Il faut absolument arrêter les frais de coloriage, ce serait épouvantable. Je me charge de le faire moi-même. Il me faut une journée.».
L'édition fut un succès, portée par le caractère insolite de la plaquette. «Puis, des Esseintes éprouvait aussi de captieuses délices à palper cette minuscule plaquette, dont la couverture en feutre du Japon, aussi blanche qu'un lait caillé, était fermé par deux cordons de soie, l'un rose de Chine, et l'autre noir...» écrivit Huysmans dans A Rebour en 1884, afin de décrire l'oeuvre de son contemporain, à laquelle il prêta une véritable dimension sensuelle.
Complet de l'étiquette avec le prix collé en troisième de couverture: 15 francs
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue