1968 - CITROËN DS 21 CABRIOLET

Lot 157
Aller au lot
150 000 - 180 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 214 020 €

1968 - CITROËN DS 21 CABRIOLET

Authentique Cabriolet Chapron Usine
estauration ancienne de grande qualité
Très belle présentation et fonctionnement parfait

Carte grise Hollandaise
Châssis N° : 4609594

Présentée en 1955, les lignes de la DS seront d’une grande inspiration pour le carrossier Henri Chapron, qui en proposera, trois ans plus tard, sa sublime interprétation sous la forme d’un « cabriolet décapotable ». Convaincu par la proposition, Citroën l’intègre dans sa gamme dès 1960, mais continue d’en confier la réalisation au carrossier de Levallois-Perret. Jusqu’en 1971, on les dénommera «cabriolet usine». En octobre 1960, la presse est élogieuse, le Figaro titrera « Nouveauté choc : une décapotable dont la ligne est particulièrement pure». Paris-Presse ajoutera : « un festin pour les yeux ». Reprenant toutes les innovations techniques de la berline, aucun cabriolet européen n’allait égaler la beauté mais aussi le confort de la DS pendant plusieurs années, la supériorité de la suspension hydropneumatique Citroën, en avance sur son temps, étant avérée par son utilisation jusqu’au XXIe siècle. En tout, seulement 1 365 cabriolets usine furent construits sur base de DS 19 et DS 21 entre 1960 et 1971. La voiture qui nous intéresse dans ses pages est une authentique DS Cabriolet mise en circulation en mai 1968. De couleur Bleu métallisé, et à l’intérieur en cuir bleu, d’une élégance remarquable. Le propriétaire actuel en fit l’acquisition en 2006 à un marchand Hollandais. En 1985, la voiture appartenait à monsieur Balbinot qui entreprit une restauration en profondeur de la voiture. Tous les éléments sont démontés puis sablés et repeints. La base est extrêmement saine et témoignant de ce bon état général, aucune soudure n’est à effectuer. La caisse était exempte de corrosion. La couleur blanche, Blanc Carrare d’origine est remplacée par un magnifique bleu métallisé mettant en valeur la forme et les galbes sublimes de la voiture. Monsieur Balbinot revend le cabriolet en 1996. Le collectionneur actuel l’achète dans un parfait état d’usage en 2006 et s’en servira pour de longs voyages. Parmi ces destinations lointaines, la Slovénie, la République Tchèque, et de nombreuses balades dans les Alpes. La DS Cabriolet parcourra ainsi près de 100 000 km en 13 ans ! Véritable machine à voyager, son entretien à toujours été très suivi et méticuleux. Dernièrement dans la liste des travaux, on peut voir que l’ensemble du circuit électrique fut repris en 2017, ainsi que la capote, ou encore l’hydraulique avec le remplacement de l’assistance de direction. En 2016 la sellerie est refaite car si celle-ci était d’origine, elle était désormais trop usée. Le choix du cuir de qualité supérieur est crucial dans une voiture décapotable dont les sièges sont exposés au soleil. Madame Noelle Eléonore Chapron connait cette voiture et certifiera son authenticité. Elle retrouva dans les archives des ateliers Chapron que ce DS 21 appelé au catalogue « Cabriolet Henri Chapron de série » fut commandé par la marque Citroën sous le numéro N° 25.645 au mois de février 1968. Ce cabriolet est construit donc sur la base d’une DS 21 qui porte de N° de châssis VIN 4609594. Le châssis fut délivré aux ateliers 114 – 116 rue Aristide Briand à Levallois Perret, le 3 Février 1968. Le numéro de série Chapron est donc le N° 9234. Le moteur est encore celui d’origine, N° 001200. La voiture était alors Blanc Carrare comme le certifie Madame Chapron, équipée également d’un intérieur cuir noir et d’options intéressantes tel que le réglage en hauteur des sièges. La voiture quitte les ateliers Chapron le 16 Avril 1968 pour être commercialisée dans le réseau des concessionnaires Citroën. A l’essai, l’élégante décapotable nous surprend par la douceur de son fonctionnement et son comportement sans surprises. Elle a toujours été très bien entretenue avec beaucoup de soins. Le moteur, encore d’origine, délivre toute sa puissance et la boite hydraulique passe les vitesses en douceur. Le fonctionnement de la capote neuve est des plus aisé. C’est ici une chance intéressante d’acquérir un Cabriolet DS 21 à l’authenticité indiscutable. Il est rare de nos jours de pouvoir en espérer autant, tant les répliques ou les mauvaises restaurations se sont multipliées.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue