CAMILLE JEAN-BAPTISTE COROT (1796-1875)

Lot 31
Aller au lot
6 000 - 8 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 71 500 €

CAMILLE JEAN-BAPTISTE COROT (1796-1875)


Un ami de Corot dans son lit, circa 1845- 1850
Huile sur papier marouflé sur toile, annotée au dos. Il s'agit d'Abel Osmond, ami de Corot 14.5 x 20 cm - 5 5/8 x 7 7/8 in.
Oil on paper mounted on canvas, inscribed on reverse.
BIBLIOGRAPHIE Alfred Robaut, L'oeuvre de Corot: Catalogue raisonné et illustré, Paris, H. Floury, 1905. Le calque de l'oeuvre réalisé par Alfred Robaut repr. n°396, p. 142, t.II.
PROVENANCE Collection familiale des frères Osmond, amis de l'artiste (Abel puis Floris Osmond).
Transmis par descendance
Destiné à devenir commerçant, Jean-Baptiste
Camille Corot choisit finalement la voie artistique, commençant par étudier le dessin à l'Académie de Charles Suisse. Il poursuit son apprentissage aux côtés d'Achile Etna Michallon, premier lauréat du prix de Rome de paysage historique. Corot est avant tout célèbre pour ses paysages, qu'il réalise en parcourant les provinces françaises et italiennes.
Le talent du peintre s'exprime également lorsqu'il aborde d'autres sujets, plus atypiques, à l'image de celui de l'oeuvre que nous vous présentons. L'homme allongé, Abel Osmond, était un ami très cher de Corot, dont ce dernier avait déjà réalisé le portrait auparavant. Il est ici représenté dans son lit peu avant sa mort. L'artiste brosse les draps par de larges touches de blanc, mettant en valeur le visage de son ami, couvert d'une coiffe rouge.
La dimension émotionnelle de cette intime huile sur papier est d'autant plus grande qu'elle provient de la collection familiale des frères Osmond.
Destined for commercial life, Jean-Baptiste
Camille Corot eventually adopted art as a profession.
After beginning to learn drawing at the Académie Suisse, he studied with Achile Etna Michallon who won the inaugural Prix de Rome for historical landscape painting.
Corot is above all known for the landscapes he made as he travelled through French and
Italian provinces.
The painter's talent also comes to light in other, more unusual subjects, like the work presented here. The reclining man, Abel Osmond, was a dear friend of Corot, who had previously made a portrait of him. He is here depicted in his bed shortly before his death.
Corot has painted the sheets in large strokes of white, highlighting his friend's face, who is wearing a red cap.
The emotional power of this intimate oil painting on paper is heightened by the fact that it comes from the family collection of the Osmond brothers.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue