SIGNAC Paul (1863-1935)

Lot 40
Aller au lot
800 - 1 000 EUR

SIGNAC Paul (1863-1935)


L.A.S. «P. Signac», Jeudi [Lézardrieux 24 août 1923], à Henri DONIAS, à Paris; 2 pages in-8, en-tête Société des Artistes indépendants, enveloppe.
«Merci, capitani; c'est gentil à vous d'avoir -
parmi tant de tracas - pensé à nous envoyer ce document. Il nous a rendu service, car on ne faisait que s'engueuler sur les coups douteux. Maintenant nous avons la loi !
Évidemment ce code écrit par un bistrot, n'est pas d'une forme à la Flaubert, mais il n'en est que plus rigolo»... Ils viennent d'avoir quatre jours de pluie et de gros vent du
Sud, «qui, malheureusement pour le peintre, ne fait pas de mer ici». Il continue de mal respirer. «D'après Brandès, - fort ému par les projets Ford - je croyais vos parents partis déjà pour Nice. C'est pour cela que je n'ai pas répondu à la lettre de Thorndike. Dites-lui de m'excuser et faites-leur toutes nos amitiés, en en prélevant une part». Et de lui souhaiter «bon voyage, Capitani Sebofa Sabipas !»... [Le peintre Henri Donias était le fils d'Henriette
Thorndike, l'épouse du peintre américain
Charles THORNDIKE.]
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue