MONET Claude (1840-1926)

Lot 27
Aller au lot
2 000 - 3 000 EUR

MONET Claude (1840-1926)


L.A.S. «Claude», Londres lundi matin [26 février 1900], à SA FEMME; 8 pages in-8, en-tête Savoy Hotel (quelques marques marginales au stylo rouge).
Longue lettre sur sa vie et son travail à Londres.
Il donne des nouvelles de la santé de leur fils Michel, et espère que sa femme s'est remise de la fatigue de son voyage à Paris. «Rassures-toi, tu n'as pas à être jalouse et ne vois pas pourquoi tu as l'idée que CLEMENCEAU puisse m'entraîner dans de mauvaises fréquentations. Lui et
GEFFROY sont arrivés exactement ravis tous de me voir, et naturellement très emballés [de] ce que je fais. Le temps de s'habiller sommes allés à ce dîner, dîner très chic, ce n'était pas chez Mme Asquith mais bien chez cette demoiselle que Clemenceau nous avait présentée et que nous avons revu chez SARGENT [...] Il y avait beaucoup de monde des hommes politiques dont un des ministres actuels et je t'assure que c'était interressant Clemenceau ayant son franc parler avec eux. Il y avait naturellement Mr et Madame ASQUITH (Margot) type extraordinaire, qui va m'envoyer l'autorisation pour peindre à la Tour de Londres. Sargent avait été invité, mais n'a pu venir, ou pas voulu à cause de Clemenceau paraît-il parce qu'autrefois il a voulu faire son portrait et qu'il l'a complètement manqué»... Il est invité à dîner ce soir chez Mme Hunter... «Je profite du brouillard très épais qui m'empêche de travailler pour t'écrire un peu plus longuement. Mes amis vont venir me voir [...] Ils vont partir voir les musées [...] Ce matin au petit jour il y a eu un brouillard extraordinaire tout à fait jaune. J'en ai fait une impression pas mal je crois, c'est toujours beau du reste mais si changeant aussi n'ai-je dû commencer beaucoup de toiles du pont de Waterloo et du Parlement.
J'ai aussi repris plusieurs toiles du premier voyage, des moins bonnes.
C'est du reste ici que je travaille le plus jusqu'à présent n'allant à l'hôpital qu'à 4h du soir. Hélas le brouillard ne veut pas se dissiper et j'ai peur de perdre ma matinée. [...] Mais le voilà qui montre sa figure le soleil»...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue