JEAN-LOUIS FORAIN (1852-1931)

Lot 19
Aller au lot
16 000 - 20 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 19 770 EUR

JEAN-LOUIS FORAIN (1852-1931)

Les coulisses du ballet, 1905
Huile sur toile, signée et datée en bas à gauche 55,5 x 65,5 cm - 21 7/8 x 25 13/16 in.
Oil on canvas, signed and dated lower left
Nous remercions Florence Valdès-Forain d'avoir aimablement confirmé l'authenticité de cette oeuvre. Un certificat pourra être remis à l'acquéreur, à sa demande et à ses frais.
PROVENANCE Collection privée, Paris

JEAN-LOUIS FORAIN
Jean-Louis Forain est né en 1852 à Reims et mort en 1931 à Paris. Peintre, mais aussi grand dessinateur et caricaturiste, sur­nommé Gavroche par Rimbaud et Verlaine, très proche de Degas, il devient l'une des figures emblématiques du Paris de la Belle Epoque. C'est auprès de Manet et Degas qu'il découvre le monde de l'opéra et du ballet, thématique qui devient très vite obsessionnelle chez l'artiste.
Cette oeuvre représente parfaitement le talent de Forain pour croquer les habi­tudes des danseuses et des abonnés. Ici, loin des lumières de la scène, les jeunes danseuses aux silhouettes sveltes et gra­cieuses saluent, en tenue, un homme au pardessus noir et au haut de forme.
Le contraste entre la blancheur des chairs des jeunes femmes, le rose tendre de leurs tenues et la dureté de leurs visages, l'envi­ronnement sombre de la scène ainsi que le costume strict de l'homme rend l'apparition de ce dernier encore plus troublante.
Anonymes, sorties de scène, ces dan­seuses s'élèvent au rang de symbole de la vie mondaine et artistique du Paris de la fin du siècle, et ainsi de topos de la peinture impressionniste. Le travail et la technique rapide de l'artiste ainsi que les aplats de couleurs rendent parfaitement les sensations et la torsion des corps.
En 1903, en voyant l'une des danseuses de Forain, Degas salue la virtuosité de l'artiste avec humour en disant : « Ce jeune homme vole de nos propres ailes ».
Jean-Louis Forain participe à quatre des huit expositions impressionnistes entre 1879 et 1886 et son talent est reconnu par tous ses compères, puis d'ailleurs par le marché lui-même. À partir de 1886, il est représenté par Durand-Ruel, le grand marchand des Impressionnistes expose ses oeuvres à New York, auprès de celles de Renoir, Monet, Pissarro, Degas et Manet. Il s'agit d'une véritable consécration pour le parisien à l'esprit tranchant et satirique.
 
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue