GEORGES BRAQUE (1882 - 1963)

Lot 33
Aller au lot
50 000 - 80 000 EUR

GEORGES BRAQUE (1882 - 1963)

* L’ordre des Oiseaux, 1962
Huile sur papier marouflé sur toile, signée en bas à droite
Oil on paper, mounted on canvas, signed lower right
29.6 x 41.7 cm
11 5/8 x 16 7/16 in.
Un certificat rédigé par Armand Israël, daté du mois de novembre 2019, sera remis à l’acquéreur.

PROVENANCE
Collection privée, Dubaï

EXPOSITION
Impressionism and Modern Art au Suntory museum of art, Japon du 10 juillet au 20 septembre 2010.
BIBLIOGRAPHIE Catalogue de l'exposition Impressionism and Modern Art au Suntory museum of art, Japon du 10 juillet au 20 septembre 2010, Repr. p.116 sous le numéro 81.
Saint-John Perse, L'ordre des oiseaux,
Au vent d'Arles 1962. L'ordre des oiseaux a été tiré à 30 exemplaires (I à XXX) accompagné de 12 eaux fortes et de 100 exemplaires numérotés de 1 à 100.
L'oeuvre présentée aujourd'hui est l'une des 12 oeuvres reproduites en gravures dans ce recueil.

Ces créatures ont une apparence mythique. Leurs ailes déployées dans le ciel infini procurent une sensation de liberté et de légèreté, conférant à l’oiseau une véritable signature et symbolise, selon Braque, « la métamorphose de la palette aux ailes inspirées ». La forme schématique et simplifiée de ces animaux, sans œil, sans bec et sans plumes est issue de l’intégration, par Braque, de l’art archaïque au travers des poteries étrusques qu’il admire. La gamme chromatique utilisée est plutôt sombre et froide mettant en exergue des compositions denses dans lesquelles règnent calme et silence. Ces nuances participent à ce sentiment d’envolée et d’évanescence.
À l’occasion de son 80e anniversaire, George Braque et le poète Saint John Perse décident de concevoir, auprès des éditions aux ventes d’Arles, un album de 12 eaux fortes accompagnées du poème L’ordre des Oiseaux.
L’œuvre que nous présentons aujourd’hui fut choisie par Braque pour être reproduite dans ce recueil. Il est intéressant de noter que l’œuvre majeure L’oiseau noir et l’oiseau blanc fait également partie de la sélection des 12 œuvres.
L’Ordre des Oiseaux est l’aboutissement de la collaboration de Braque et du poète Saint-John Perse, permettant la publication d’un recueil de lithographies accompagnées de poèmes.

Georges Braque
Né à Argenteuil en 1882, Georges Braque fait ses premiers pas dans le monde artistique au sein d’une famille de peintres décorateurs. D’abord engagé dans le sillage des Fauves, il est finalement séduit par le cubisme, créant une rupture avec la vision classique en lui préférant l’éclatement des volumes.
Exploitant plusieurs thématiques au cours de son œuvre, Georges Braque est amené à s’intéresser aux différentes espèces d’oiseaux à la fin des années 1930, au cours d’une visite à la réserve zoologique et botanique de Camargue. L’envol des flamants roses lui inspire notamment des formes aériennes. Dès lors, l’oiseau prend toute sa place dans l’univers artistique du peintre, d’abord en tant qu’élément graphique, notamment dans la série des Ateliers, puis à part entière, devenant le modèle référentiel de Braque.
Les oiseaux n’ont pas de modèle véritable. Dans l’univers du peintre, cette fragile créature devient l’archétype de sa production esthétique et artistique. Les oiseaux ne sont pas peints de manière réaliste mais deviennent des symboles de pureté et de simplicité. Ce thème devient si cher à l’artiste qu’il l’incorpore dans plusieurs tableaux, gravures, lithographies ou encore sculptures.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue