CHU TEH-CHUN (1920-2014)

Lot 1
Aller au lot
250 000 - 350 000 EUR

CHU TEH-CHUN (1920-2014)

Composition n°62, 1960
Huile sur toile, signée en bas à droite,
numérotée, contresignée et datée au dos
Oil on canvas, signed lower right, numbered,
countersigned and dated on reverse
65 x 100 cm
25 ½ x 39 3/8 in.
Un certificat de la Fondation Chu Teh-Chun
en date du 31 janvier 2020,
ainsi qu’une copie du certificat rédigé
par l’artiste en date du 03 novembre 2006,
seront remis à l’acquéreur.
PROVENANCE
Acquis auprès du peintre dans
les années 1960 et transmis depuis.
Collection privée, France

Chu Teh-Chun (1920 – 2014) naît dans la province du Jiangsu, non loin des abords du fleuve Yangtse. Il appartient à une famille de lettrés au sein de laquelle il apprend l’art de la grande calligraphie traditionnelle chinoise. Chu Teh-Chun suit à partir de 1935 une formation à l’Académie des Beaux-Arts de Hangzhou, école dirigée par le maître Lin Fengmian revenu de sa propre formation aux Beaux-Arts de Paris et Dijon. Après des succès commerciaux à Taïwan, Chu Teh-Chun décide de se lancer dans un périple à destination de la France où il accoste en 1955.
La rétrospective de Nicolas de Staël, organisée peu après, en 1956 au Musée d’art moderne de la ville de Paris, constitue pour lui un véritable déclencheur. Il se détourne de la peinture figurative apprise en Chine pour aller résolument vers l’abstraction, y voyant un moyen de concilier son art de la calligraphie avec ses nouvelles inspirations françaises. Alors que son travail évolue, il signe en 1958 avec la galerie Henriette Legendre un contrat d’exclusivité pour six ans. Cette nouvelle situation lui permet de se dédier à l’art abstrait qu’il ne quittera désormais plus. C’est également pour lui l’occasion de bénéficier de nombreuses expositions, y compris à l’international. Sa carrière prend alors un grand essor en France, en Chine et aux Etats-Unis.
Enfin, Chu Teh-Chun jouit d’une reconnaissance des grandes institutions françaises. Il est d’abord reçu à l’Institut comme membre de l’Académie des Beaux-Arts, où il prononcera son discours de réception le 3 décembre 1999. Il y décrira ainsi son œuvre « la couleur et le graphisme, sans jamais coïncider, concourent au même but : éveiller la lumière, les formes et le mouvement ». Chu Teh-Chun réalisera entre 2007 et 2009 pour la Manufacture de Sèvres une série de cinquante-huit vases, intitulée « De neige, d’or et d’azur », à la jonction entre les grandes traditions de la porcelaine chinoise et française.

朱德群(1920-2014)出生于江苏省,家乡离扬子江不远。他在一个书 香门第成长,自小学习中国传统书法。1935年考入国立杭州艺术专科 学校,校长是曾在巴黎和第戎学习美术的名家林风眠。在台湾取得商 业成功后,朱德群决心游历法国并于1955年乘船赴法。 1956年参观巴黎现代艺术博物馆举办的尼古拉斯·德·斯塔尔回顾 展,对他来说是一个新的起点。他从在中国学到的具象绘画转向了抽 象艺术,并将书法艺术与在法国新获得的灵感融汇在一起。1958年他 与勒让特画廊签署了一纸6年的专营合约。这有助于他全身心投入抽 象艺术的创作中。同时也使他有机会参加诸多画展,其中不乏国际画 展。他的艺术生涯在法国、中国和美国发展很快。 朱德群最终赢得了法国知名艺术机构的认可。首先被法兰西美术院评 选为院士,1999年12月3日他在就职典礼上发言。他评述自己的作品,“ 色彩和笔法,从不重合,只为实现同样的目标:唤醒光线、形态和动 作。”2007年和2009年朱德群为色佛尔陶瓷厂创作了58件花瓶系列, 名为“雪白、灿金和蔚蓝”,是中国和法国传统陶瓷艺术的一次对话。
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue