1966
PORSCHE 911 2.0

Lot 204
Aller au lot
180 000 - 220 000 €

1966
PORSCHE 911 2.0

Exemplaire intégralement restauré
Très important dossier de restauration et factures
Matching numbers

Carte grise française
Châssis n°304392

Présentée en 1963 au Salon de l’Automobile de Francfort, la commercialisation de la 911 débute en 1964. La première version de ce qui deviendra un mythe automobile dispose alors d’un bloc moteur type 901/01 en aluminium de 6 cylindres développant 130 chevaux et alimenté par 6 carburateurs Solex simple corps. Avec sa cylindrée de 1991 cm3 et son couple de 174 Nm à 4200 tr/min, il est équipé d’un vilebrequin à sept paliers ce qui signifie en d’autres termes que ce bloc était destiné à recevoir de notables augmentations de puissance. La 911 est en effet une formidable routière mais c’est bien sur les circuits du monde entier qu’elle se fera un nom en se forgeant un palmarès sans égal. Sur la base de ce moteur, de nombreuses déclinaisons verront le jour avec l’apparition de la première 911 S forte de 160 chevaux et équipée pour la 1ère fois des jantes Fuchs en alliage léger. Puis viendra le passage à l’injection en 1969 et l’adoption d’une cylindrée de 2.2L en 1970, laquelle sera elle-même réalésée en 1972 pour proposer une cylindrée de 2.4L déclinée en version T, E et S, développant respectivement 130, 165 et 190 chevaux.
D’abord produite avec un empattement court ou « SWB » pour short wheel base en anglais, la 911 adoptera définitivement l’empattement long à partir de 1968 destiné à lui apporter plus de stabilité.
Le modèle que nous vous présentons dans ces pages est une 911 2.0L de 130 chevaux livrée neuve en Suède le 27 mai 1966 par l’intermédiaire de l’importateur Porsche Scania-Vabis. Elle porte le numéro de châssis n° 304392 et un moteur de type 901/05 n°907608 équipé des carburateurs Weber triple corps venus remplacer les Solex peu performants. Les documents d’époque nous informent qu’elle fut commandée par un certain Kenneth Ljungberg résident de la ville de Trollhättan et qui selon nos recherches aurait participé à la 6ème manche du Swedish Sportscar Championship sur le circuit de Dalsland le 25 septembre 1966. Après une première vie passée en Suède, nous la retrouvons en Allemagne lorsque son propriétaire d’alors, M. Hirschberg fait établir un rapport d’expertise de sa voiture en 2001 par Peter Berliner à Hambourg. Plus tard en janvier 2008, notre 911 est vendue par la concession Mercedes de Hartberg en Autriche à son nouveau propriétaire, Karl Ritter, propriétaire d’un musée automobile à Stainz en Autriche qui comprend près de 200 voitures de collection. A la fermeture du musée, la voiture rejoint la Suisse avant d’être vendue en juillet 2014 en France à un industriel normand. Elle obtient alors son attestation d’identification et son certificat d’authenticité délivrés par Porsche France et rejoindra en 2015 les ateliers d’un spécialiste de la marque installé dans la région de Reims, pour recevoir une peinture complète dans sa teinte d’origine Rouge Polo (Polorot) 6602, et observer une restauration de l’habitacle dans le strict respect des matériaux d’origine. Elle est ainsi vendue à son deuxième propriétaire français, collectionneur émérite, qui confiera aux mains expertes de Bernard Vara une restauration intégrale du moteur et de la boîte dans les ateliers de Pierre Modas (The Workshop). L’ensemble moteur et boîte est alors déposé pour une réfection complète comme en atteste l’important dossier de restauration dont nous disposons. De nombreuses autres pièces d’usure seront également remplacées par la concession Porsche de Bayonne. Au total, l’intégralité de la restauration mécanique s’élève à près de 30 000 € entre 2016 et 2018. Bien documentée, matching color et matching numbers moteur et boîte, cette 911 2.0l est un exemplaire très authentique à l’histoire singulière et ayant bénéficié d’une restauration totale ces 4 dernières années.


Completely restored
Substantial file of bills and restoration documents
Matching numbers

French registration papers
Chassis number: 304392

Presented in 1963 at the Frankfurt Motor Show, the 911 went on sale in 1964. The first version of what would become an automotive legend was fitted at the time with a type 901/01 engine, a six-cylinder aluminium unit developing 130 bhp and fed by six single-barrel Solex carburettors. With a capacity of 1991 cc and maximum torque of 174 Nm at 4200 rpm, it had a crankshaft with seven main bearings, making clear that it was designed to receive significant increases in power. The 911 was undoubtedly a tremendous road car, but it was of course on racetracks around the world that it made a name for itself, achieving an unrivalled record in competition. Several other versions were developed on the basis of this engine, including the appearance of the first 911 S, producing 160 bhp and fitted for the first time with Fuchs light alloy wheels. In 1969 came the transition to fuel injection and the adoption of a 2.2-litre engine, which was in turn bored out to 2.4 litres in 1972, with T , E and S variants developing respectively 130, 165 and 190 bhp. Initially produced in short-wheelbase (or SWB) form, from 1968 the 911 moved for good to the long-wheelbase chassis, intended to provide it with greater stability.
The model we are presenting here is a 130 bhp 911 2.0-litre which was delivered new in Sweden on 27 May 1966 through the Porsche importer Scania-Vabis. It has the chassis number 304392 and a type 901/05 engine, number 907608, fitted with triple-barrel Webers in place of the less effective Solex carburettors. From the period documents we can see that it was ordered by Kenneth Ljungberg, a resident of Trollhättan; our research indicates that he took part in the 6th round of the Swedish Sportscar Championship at the Dalsland circuit on 25 September 1966. After spending the first part of his life in Sweden, the car turned up in Germany, when its then owner, Herr Hirschberg, had it valued in 2001 by Peter Berliner in Hamburg. Later, in January 2008, the 911 was sold by the Mercedes dealership in the Austrian town of Hartberg to its new owner, Karl Ritter, the proprietor of a car museum at Stainz in Austria comprising nearly 200 classic cars. When the museum closed, the car made its way to Switzerland, before being sold in France in July 2014 to an industrialist from Normandy. At this point, it received its identification papers and certificate of authenticity issued by Porsche France; in 2015, it was sent to the workshop of a Porsche specialist in the Reims area to be given a full repaint in its original colour of Polo Red (Polorot 6602) and for the interior to be restored, strictly respecting the materials originally used. Following this, it was sold to its second French owner, a distinguished collector, who entrusted it to the expert Bernard Vara for a complete restoration of the engine and gearbox, carried out in ‘The Workshop’, the business run by Pierre Modas. The entire engine and gearbox assembly was removed to carry out a complete rebuild, as the substantial restoration file in our possession confirms. Numerous other parts subject to wear were also replaced by the Porsche dealership in Bayonne. In total, nearly 30,000 € was spent on the entire mechanical restoration between 2016 and 2018. With good documentation, ‘matching colours’ and ‘matching numbers’ (engine and gearbox), this 911 2.0L is a highly authentic example with a remarkable history which has undergone a complete restoration over the past 4 years.
 
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue