La revue
LA TEMPÊTE DE SABLE
PAR ÉTIENNE DINET 


En contrepoint avec l’exposition Étienne Dinet, passions algériennes, qui accueillera les visiteurs de l’Institut du monde arabe (IMA) jusqu’au 4 juin, Aguttes présentera en vente une toile inédite de l’artiste dans le cadre de la vente d’art impressionniste et moderne qui se tiendra le 12 juin prochain à Neuilly-sur-Seine.

Étienne Dinet naît en 1861 dans une famille d’avoués parisiens qui encourage sa pratique du dessin et ne lui interdit pas de s’inscrire à l’École des Beaux-Arts. À l’Académie Julian, il suit les enseignements de William Bouguereau mais, en réaction avec l’académisme de son maître, il cherche plutôt ses modèles parmi les maîtres anciens et les peintres réalistes ou naturalistes, tels que Jean-François Millet ou Jules Bastien-Lepage.

Dinet se rend une première fois en Algérie en 1884, en compagnie du peintre Lucien Simon, puis une nouvelle fois en 1885 avec Gaston Migeon, futur promoteur des arts de l’Islam au musée du Louvre. Suivent deux décennies au cours desquelles Étienne Dinet passe ses hivers en France et ses étés dans le Sahara. Dès 1895, il ne peint d’ailleurs plus que des sujets algériens et, à partir de 1904, il s’installe définitivement à Bou-Saâda. Il y use de son influence pour intervenir en faveur des populations locales. Ainsi, en 1912, obtient-il de haute lutte auprès du Gouvernement général d’Alger que cette oasis, la plus proche du littéral algérien, passe d’une administration militaire à une administration civile.

Notre tableau, intitulé Tempête de sable, a été peint en 1903. Il est le modello - ou le ricordo - d’une grande composition qui fut exposée au Salon des peintres orientalistes français de 1904 et qui est aujourd’hui seulement connue par ses reproductions dans Mirages (1906) et Tableaux de la vie arabe (1908 et 1922). À rebours d’un orientalisme de convention, la toile livre la vision dramatique d’un groupe de femmes accompagné d’un enfant aux prises avec le terrible simoun, ce vent dont la température peut excéder 50°C et l’hygrométrie, descendre sous les 10%, ce qui le rend particulièrement asséchant. Ce zef a aussi pour particularité de remplir l’air de poussière et de sable, qui lui donnent alors une teinte rougeâtre, bleuâtre ou jaunâtre suivant la nature du sol, et obligent ceux qui y sont confrontés à se couvrir. D’un point de vue plastique, Dinet opte pour un cadrage serré qui réserve une large part au paysage chahuté par les éléments. Pour accentuer le pathétique de la scène, il lui associe une palette de tons contrastants qui décrit avec réalisme le sable qui fouette les visages et la chaleur qui oppresse les corps.

Algérien de cœur, Étienne Dinet est l’un des seuls peintres orientalistes à avoir échappé au reproche d’exotisme et au procès fait au regard colonial sur l’Orient. Son œuvre peint - dans lequel éclate sa passion pour un pays dont il épousa la terre, la cause mais aussi la foi en 1913 - est même devenu l’une des identités visuelles de l’Algérie de l’après-indépendance.

ÉTIENNE DINET (1861-1929)
Tempête de sable
, 1903
Huile sur toile
Signée et datée ‘[19]03’ en bas à gauche
50 x 40 cm

Provenance
Collection particulière, France (acquis auprès de l’artiste puis par descendance)

Exposition
Exposition É. Dinet
, Paris, Galerie Arts d’aujourd’hui, Jean de Ruaz, 8-23 mai 1942, n°4 (titré Femmes sous le sirocco)

Œuvre en rapport
Étienne Dinet (1861 - 1929), Tempête de sable, huile sur toile, signée et datée ‘[19]03' en bas à gauche, dim. inc., loc. inc., ancienne collection Miss Cushing, exposé au Salon des peintres orientalistes français, Paris, 1904; reproduit et décrit dans Koudir Benchikou, La vie et l'œuvre d'Étienne Dinet, Courbevoie : ACR Édition, 1984, n°121, p. 189



Prochaine vente Art impressionniste & moderne
Mercredi 12 juin 2024 à 15h
  

Prochaine vente en préparation Art impressionniste & moderne
Mardi 16 juillet 2024

Pour plus d'informations ou inclure un lot dans nos prochaines ventes, contactez
Pierre-Alban Vinquant
+33 (0)1 47 45 08 20 - vinquant@aguttes.com