CELINE (Louis-Ferdinand Destouches). 1894-1961.
Ecrivain

Lot 126
Aller au lot
Estimation :
1800 - 2000 EUR
CELINE (Louis-Ferdinand Destouches). 1894-1961.
Ecrivain
L.A. à sa chère Jeannette. Copenhague, chez Mikkelsen, 7 juin 1947. 2 pp. in-folio; manque la fin.
Lettre de Céline à Jeanne Le Gallou, avant de s'adresser au peintre Henri Mahé; sur le ton cynique qui lui est accoutumé, il raconte les difficiles conditions de vie après sa sortie de prison. (...) Nous n'avons besoin de rien. Mille mercis ! Il a fallu tenir contre vols, pillages, escroquerie diverses, changes usuraires des amis, etc...
Heureusement Lucette a pu vivre tenant 2 ans seule de harangs fumés et de lait écrémé ! (nourritures de cochons). Il y a tant de bétail au Danemark. Pour ma part, cette bonne gamelle des prisons du Roi Christian X m'a tenu en vie mais pas fort (...). Sa santé en a été fragilisée et fait part de ses ennuis de santé en prison: On m'a emporté à l'hôpital avec une pellagre grave (maladie que l'on avait pas vue depuis200 ans !) et une mycose généralisée attrappée aussi en cellule (...) et je ne vous parle pas du froid Baltique ! A propos de la réédition de «Mort à crédit»: Un petit arrangement est intervenu avec mes éditeurs américains qui me réimpriment (...). Mes amis juifs d'Amérique ont fait le nécessaire. Ils m'adorent. Je ne parle pas des Aryens, fumiers et Cies. Je divise d'ailleurs l'humanité en 3 catégories, les persécutés, les persécuteurs et les voyeurs. Je crois que les voyeurs m'écoeurent encore au maximum. Je trouve pour eux la bombe atomique d'un kilo bien petite ! au moins une tonne ! C'est ce que je leur souhaite ! (...). Suit le début de sa lettre pour Mahé, où Céline évoque sa défense par trois avocats. (...) Un 4ème ? Certes ! Pourquoi pas ? Comme les mousquetaires (...). Il demande aussi l'adresse de l'actrice Marie Bell qui doit venir le voir avec Maitre Naud, son défenseur français
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue