MONET CLAUDE (1840-1926).

Lot 121
Aller au lot
Estimation :
2500 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 2 990EUR

MONET CLAUDE (1840-1926).

L.A.S. «Claude», Jeudi soir [Rouen mars 1893?, à SA FEMME ALICE]; 3 pages et demie in-8 sur papier quadrillé (petites fentes au pli réparées).

Émouvante lettre de doute et de découragement alors qu'il travaille à Rouen aux Cathédrales.

«Ma chérie, j'espérai un tout petit mot de toi mais rien n'est venu». Il ne répond pas à Blanche, «étant mal viré, et tout au noir. [...] Je pioche comme un enragé mais hélas vous aurez tous beau dire. J'ai vidé mon sac et ne suis plus bon à rien. Tout part à la fois. Le temps n'est pas très régulier hier splendide soleil ce matin brouillard, l'après- midi du soleil qui s'est couché juste quand il me le fallait. Demain, ce sera du gris noir ou de l'eau, et j'ai grand peur encore une fois de lâcher et de revenir subitement. J'ai beau travailler je n'aboutis à rien. Ce soir j'ai voulu comparer ce que j'ai fait tous ces jours avec les anciennes toiles, que j'évite de voir trop, pour ne pas tomber dans les mêmes errements, eh bien le résultat, c'est que j'avais raison l'an dernier d'être mécontent, c'est horrible et ce que je fais cette fois, est aussi mauvais, autrement mauvais, voilà tout. Il faudrait ne pas vouloir faire cela vite, essayer, essayer encore, pour refaire une bonne fois. Mais, je sens la lassitude venir. Je suis à bout, et cela prouve bien que j'ai absolument vidé mon sac. Crébleu ils ne voient pas loin ceux qui me trouvent un maître, de belles inventions oui, mais c'est tout. Heureux les jeunes ceux qui croient que c'est facile, je l'ai été, c'est fini. Et cependant demain à 7 h. j'y serai. [...] Je t'envoie toutes mes pensées dans un baiser»...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue