MONET CLAUDE (1840-1926).

Lot 114
Aller au lot
Estimation :
2500 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 5 850EUR

MONET CLAUDE (1840-1926).

L.A.S. «Claude Monet», Zaandam 2 juin 1871, [à Camille PISSARRO à Londres]; 5 pages et demie in-8.

Belle et longue lettre à Pissarro alors que Monet, ayant quitté Londres, arrive à Zaandam en Hollande.

«Nous sommes enfin arrivés au terme de notre voyage après une assez mauvaise traversée. Nous avons traversé presque toute la Hollande et [...] ce que j'en ai vu m'a paru beaucoup plus beau que ce que l'on dit. Zandam est particulièrement remarquable et il y a à peindre pour la vie, nous allons être je crois très bien installé; les Hollandais ont l'air très aimable et hospitalier». Il n'a pu aller serrer la main de Pissarro avant son départ: «j'ai eu pas mal de courses à faire à Londres, j'ai même dû laisser mon affaire de cadres en suspends et j'espère que si cela ne vous dérange pas pas trop vous voudrez bien encore vous charger d'un petit service pour moi»: il n'a pu faire affaire «ni avec le doreur de Brompton road, ni avec Legros», mais il a fini par trouver un doreur, Joseph FLACK, «qui est tout disposé à acheter mes deux cadres, mais comme il n'a pu venir avec moi à l'internationale [exposition] voir les susdits cadres avant mon départ l'affaire en est restée là»; Monet charge Pissarro de faire l'affaire avec lui, «c'est-à-dire de lui montrer les cadres, et de me transmettre le prix qu'il offrira (et entre nous vous pouvez accepter séance tenante son offre si elle n'est pas au dessous de 8 et même 7 livres) mais attendez son offre. Je lui ai parlé de 10 à 12 livres et il n'a pas paru trouver cela cher, seulement je lui avais payé mes cadres un peu plus cher qu'en réalité c'est-à-dire 24 livres»... Suivent les instructions détaillées pour montrer les cadres qui sont à l'exposition, en allant au bureau de la commission française; Filloneau est prévenu... Il envoie un mot «pour faire enlever mes cadres et les toiles [...] Quand aux toiles faites les porter chez Mr Théobald j'ai laissé là exprès le bâton pour les rouler. Bien entendu vous déduirez
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue