GAUGUIN PAUL (1848-1903).

Lot 68
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 17 550EUR
GAUGUIN PAUL (1848-1903).
2 L.A.S. «Paul Gauguin», Ivaoa Marquises novembre 1902, [à Charles RÉGISMANSET] et à Édouard PETIT, «Gouverneur des Établissements Français de l'Océanie- Tahiti»; 1 page in-4 sur papier ligné (24,5 x 19,7 cm), et 8 pages petit in-4 (22,8 x 17,8 cm), paginées de 1 à 8 sur papier quadrillé (petite déchirure dans le pli réparée).

Extraordinaire et violente dénonciation des agissements de l'ad- ministration coloniale dans les îles de l'Océanie.

[C'est à Charles RÉGISMANSET (1873-1945), collaborateur du Mercure de France (sous le pseudonyme de Carl Siger pour les questions coloniales, sous lequel il a publié en 1907 un Essai sur la colonisa- tion), que Gauguin a adressé ces deux lettres; «Carl Siger» les a publiées sous le titre «Paul Gauguin colon» dans le numéro d'août 1904 du Mercure de France (p. 569-573) après la mort du peintre et du gouverneur Édouard Petit, décédé en mer en mars 1904.

Édouard PETIT (1856-1904) avait été nommé en 1900 Gouverneur général des établissements français de l'Océanie.]

Gauguin, qui se présente comme «un lecteur du Mercure de France», envoie à celui qui s'y occupe des «questions coloniales» «le double d'une lettre adressée au Gouverneur de Tahiti [...] je m'adresse à vous tout particulièrement pour lui donner ou faire donner de la publi- cité susceptible d'éveiller l'attention. Si loin, si petits, nous sommes abandonnés et livrés à toutes les cruelles fantaisies d'une stupide administration, et si j'en crois vos écrits dans le Mercure cela doit vous intéresser naturellement»...

Gauguin commence par railler l'attitude arrogante du Gouverneur lors de sa récente visite aux Marquises: «Comme un touriste pressé de faire le tour du monde en 80 jours, vous avez visité les Marquises. - Solennellement d'ailleurs, puisqu'un navire de guerre français resplendissant de nos couleurs nationales, vous servait de yacht, avec tout l'apparât d'usage. Il y avait tout lieu d'espérer, de croire même que vous veniez
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue