DUFY RAOUL (1877-1953).

Lot 50
Aller au lot
1 000 - 1 200 €

DUFY RAOUL (1877-1953).

L.A.S. «Raoul Dufy», Perpignan [1937], à son ami Paul-A.

ROBERT; 2 pages in4.

Il est hospitalisé à la clinique du Dr Nicolau, et son traitement apporte une réelle amélioration: «ce matin j'ai pu marcher pendant 10 minutes [...] il y a 2 mois il m'était impossible de me tenir sur mes jambes et sans mouvements de bras, presque bloqués. Depuis plus de 15 jours je travaille. J'ouvre mes carnets de croquis et j'ai extrait des aquarelles. Ainsi j'ai mis sur le chantier la série de mes orchestres qui commence à avoir figure humaine et il y a aussi de verdoyants champs de courses pavoisés aux couleurs britanniques, les couleurs égaient les journées monotones de ma chambre d'hôpital hantée par les soeurs espagnoles». La domestique est andalouse, le barbier catalan, qui le rase en lui récitant le Don Quichotte de Cervantès, et les grands poètes espagnols: «cette ambiance est surprenante». Le Dr NICOLAU et son entourage sont pour lui des anges. Il espère s'améliorer pour reprendre un jour une vie normale et «continuer mes travaux en projet avec les médiums maroger». Il n'écrit pas et n'a de nouvelles de personnes: «Je sais que DERAIN va travailler à Aubusson à des tapisseries, j'en ai une à faire mais je suis incapable de m'y mettre à présent je n'ai qu'une petite maquette de faite». Il a bien reçu «votre magnifique plaquette de coquillages [Les Merveilles de la Mer. Les Coquillages], le texte de VALÉRRY m'a ébloui. Quant aux coquillages vous savez comme je les aime même en aquarelles»...

PROVENANCE

Collection Pierre LÉVY (Troyes, 2 février 2007, n° 8).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue