DUBUFFET JEAN (1901-1985).

Lot 44
Aller au lot
1 500 - 2 000 €

DUBUFFET JEAN (1901-1985).

L.A.S. «Jean Dubuffet», El Golea 5 février [1948], à Florence GOULD sa «chère fantasque amie»; 1 page et demie in-4, enveloppe.

Belle lettre sur son séjour dans le Sud algérien.

Dubuffet décrit la visite de leur voisin, un riche jardinier, «grand joueur de flûte et grand maître en fourberies»: Salem a nettoyé le sol de leur maison fait de sable fin apporté du désert et sur lequel est jeté un tapis de laine haute et peu serrée, puis il a pris le thé avec eux; il en a bu abondamment («le thé coûte très cher»), en a mis un peu dans sa poche pendant qu'on ne le regardait pas, avant de protester de son amitié et de remercier Dieu... Dubuffet s'extasie sur les traces de pas dans le sable, empreintes des humains et des animaux: «on circule sur ce sol ainsi tout historié de ravissantes traces, piétiné et repiétiné, comme dans une immense page de cahier brouillon, c'est un sol très intéressant»... Il parle aussi d'une sorte de jeu de dames qui se joue avec des pierres et des crottes de chameaux, crottes qui servent également à fumer les palmiers et de combustible. Les noyaux de datte se vendent aussi très bien, pour nourrir chèvres et chameaux.

...«Le beau temps c'est comme le foie gras, ça ne prend son sens que si c'est intermittent et un peu rare. [...] Grâce à mon travail, mes petits gribouillis de peintures, grâce aussi à ce sol si intéressant, ces pieds dans le sable, je ne m'ennuie pas trop»...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue