DROUET JULIETTE (1806-1883)

Lot 541
Aller au lot
800 - 1 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 1 820 EUR

DROUET JULIETTE (1806-1883)

Lettre autographe signée adressée à Victor HUGO S.l., 30 août 1850, 4 pages in-8 à l'encre sur papier bleu
Belle lettre amoureuse de Juliette Drouet à Victor Hugo.
«Bonjour mon toto, bonjour mon tant doux, mon tant bon, mon tant beau, mon tant adoré toto, bonjour. Tu sais, ou plutôt tu ne sais pas que j'ai pris cette nuit et ce matin une partie de ma dernière médecine
Kunckel. Aussi je t'écris entre deux coliques et du style le plus piteux du monde. Demain cette atroce ordure sera finie, grâce au ciel, mais somme toute, je trouve la guérison bien médiocre et relativement négative eu égard au magnifique résultat qu'on me promettait de ce couteux traitement. Ce md d'onguent d'orvietan n'a pas démenti la noble famille de charlatan à laquelle il appartient plus ou moins.
Après cela, il est vrai que, pour ne pas se trouver en flagrant délit de charlatanisme, il a eu la précaution de me prescrire 15 bains de mer que je ne pouvais pas prendre [...] C'est une assez absurde position que celle où je me trouve, mon cher petit bonhomme, et peut être vaudrait-il mieux, que je ne veuille pas courir deux lièvres à la fois et m'en tenir à mes borborygmes seulement sans y entremêler des soupirs d'amour très peu en rapport avec la situation. J'aurais voulu porter moi même ton ravissant dessin à cette pauvre malade pour être témoin de sa joie mais le temps est si maussade que je ne sais pas si je pourrai accomplir ce projet. En général [...] il n'y a pas un de mes désirs petit ou grand qui ne soit contrecarré par de stupides et agaçants empêchements. En attendant mon cher adoré bien aimé, je te remercie pour elle et pour moi et je te bénis de toutes mes forces et de toute mon âme. Juliette.»
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue