BARBEY D'AUREVILLY JULES (1808-1889)

Lot 467
Aller au lot
Estimation :
1200 - 1500 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 4 160EUR

BARBEY D'AUREVILLY JULES (1808-1889)

Lettre autographe signée à son ami
Guillaume-Stanislas TREBUTIEN Paris, 8 novembre 1844, 2 pages et demie in-8 à l'encre, adresse au dos.
Importante lettre contenant un ajout à son manuscrit Du Dandysme et de Georges Brummell, que Trébutien allait éditer à petit nombre à Caen en 1845.
«[...] Je tremble d'avoir fait une bévue. Si dans la note où je parle de Wraxall [l'écrivain anglais Nathaniel William Wraxall], je n'ai en vue que les mémoires en général, [...] mais si ma citation s'applique plus particulièrement à Brummell ou au temps de Brummell, il y a balourdise, car je viens de r'ouvrir les Memoirs of my own time et je vois qu'ils ne vont que de 1772 à 1784 [...] Je n'ai point gardé la note en question [...] Rassurez-moi donc au plus vite en me répétant ce que j'ai écrit dans la note, et si je me suis trompé, voyez, ô vous, ma Providence, comment on pourrait réparer cette lamentable erreur.
Je crois vous avoir envoyé de bonne besogne hier. Je viendrais faire de même aujourd'hui, mais je griffonne ceci pendant qu'on me coiffe pour sortir [...] Cependant afin qu'il ne soit pas dit que nous perdons notre temps à jaser: après l'alinéa qui finit par ces mots «cette élégante froideur qu'il portait sur lui comme une armure et qui le rendait invulnérable, Un renvoi et en note: qui le faisait croire invulnérable serait peut-être mieux dit. Mais le beau soupir de lassitude de Cléopâtre dans Shakespeare. Ah! si tu savais quel travail c'est que de porter cette nonchalance aussi près du coeur que je la porte!» est étouffé dans la poitrine des dandies. Ces stoïciens de boudoir boivent dans leur masque leur sang qui coule, et restent masqués. «Paraître, c'est être pour les dandies comme pour les femmes. Quand m'enverrez-vous l'épreuve? Je vous répète que vous aurez votre nombre de pages de la Bague. S'il faut pour cela allonger la fin, je l'allongerai. Écrivez-moi et êtez-moi cette épine d'une bétise possible et irréparable. Bonjour, je m'en vais chez le Vitell
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue