[VAUBAN (Sébastien Le Prestre de)].

Lot 42
Aller au lot
5 000 - 7 000 €

[VAUBAN (Sébastien Le Prestre de)].

Traité de fortifications. Seconde partie. De l'attaque et de la défense des places.
En français, manuscrit sur papier, avec 32 planches dépliantes aquarelléesFrance, vers 1750.
In-folio, manuscrit sur papier, en français, 166 ff., + 32 planches dépliantes hors-texte en fin de volume finement aquarellées, écriture cursive à l'encre brune, table aux ff. 164v-166. Reliure du XVIIIe siècle de plein veau marbré havane, triple filet à froid en encadrement sur les plats, dos à 6 nerfs cloisonné et fleuronné, pièce de titre de cuir rouge, roulette dorée intérieure et sur les coupes, tranches dorées (épidermures; mors fendu; coiffes abîmées; certaines bordures de planches abîmées ou froissées; malgré les défauts, condition d'origine). Dimensions: 235 x 370 mm.
Brillant stratège, Vauban (1633-1707) entoura la France et ses «frontières naturelles» d'une ceinture de fortifications destinées à pallier les lacunes de ladite nature. On connait la célèbre formule: «Ville assiégée par Vauban, ville prise. Ville fortifiée par Vauban, ville imprenable». Son traité est le fruit des observations qu'il a faites sur la fortification, pendant plus de cinquante ans qu'il l'a pratiquée. Il fut commandité par Louis XIV pour l'instruction de son petit-fils, le duc de Bourgogne et présenté au roi en 1704.
Son traité a d'abord circulé sous forme manuscrite. On connait une quinzaine de manuscrits dans des collections publiques: le manuscrit original, signé de la main de Vauban, est relié aux armes de France et se trouve conservé à Vincennes. Les collections privées en conservent quelques-uns comme le présent manuscrit. A propos du traité posthume de Vauban, la préface de l'édition de 1737 nous dit: «Il ne l'avait composé que pour l'instruction particulière du duc de Bourgogne, à qui il le présente: et l'on ne sait comment il en étoit échappé des copies qui d'abord rares s'étoient multipliées et commençoient à être portées dans les pays étrangers. Cet ouvrage contient un très grand nombre de planches, le manuscrit en étoit cher, et ce n'étoit qu'à un haut prix que des princes, des ambassadeurs et d'autres gens de marque pouvoient à l'envi en trouver un exemplaire».
Texte en deux parties: ff. 1-1v, Préface. Traité de fortifications. Seconde partie. De l'attaque et de la défence des places; ff. 2-144v, Livre premier. De l'attaque des places; ff. 144v-164, Traité de fortification seconde partie. Livre II. De la deffence des places.
Détail des planches dépliantes aquarellées: I. Partie d'un camp retranché en terrain inégal. - II. Profils généraux pour toutes les lignes. - III. Portes et barrières des lignes. - IV. Machines et outils qui doivent se trouver dans le parc. - V. Attaques régulières en terrain uni. - VI. Attaques régulières. La tranchée à deux portées de canon. - VII. Les sappes. - VIII. Les places d'armes. - IX. Batteries de canon. - X. Batteries de mortiers. - XI. Suite des attaques (pl. V et VI). - XII. Les traverses. - XIII. Cavalier de tranchée. - XIV. Descente de fossé. - XV. Des effets de la poudre. - XVI. Veue de front d'une mine qui joüe. Profil en travers d'une mine. - XVII. Profil qui faire voir l'attachement du mineur. - XVIII. [Différentes sortes de mines]. - XIX. Différentes sorte de mines (2e planche). - XX. Premier exemple. Attaque d'un ouvrage à corne sur la capitale d'un bastion. - XXI. Suitte de l'attaque d'un ouvrage à corne placé sur un bastion. - XXII. Deux exemples. Attaque d'un ouvrage à corne placé sur une courtine. - XXIII. La suite des attaques d'un ouvrage à corne placé sur une courtine. - XXIV. Exemple. Attaque d'une place entourée de fausses brayes. - XXV. Troisième exemple. Attaque d'une place entourée de fausses braÿes. - XXVI. Plan des attaques d'une vieille enceinte couverte de dehors à la moderne. - XXVII. Quatrième exemple et attaque d'une place entourée d'une vieille enceinte couverte de dehors à la moderne. - XXVIII. Cinquième exemple. Attaque d'une place sçituée dans un marais. - XXIX. Sixième exemple. Attaque d'une place sçituée sur une hauteur. - XXX. Septième exemple. Attaque d'une place fortiffiée de tours bastionnées. - XXXI. Suite de l'attaque d'une place entourée de tours bastionnées. - XXXII. Profils pour servir à la construction des lignes contre les secours.
On notera que la planche «Attaque de Clermont» (ramenant le nombre de planches à 33) n'est pas présente ici. La numérotation continue des 32 planches inclues dans ce manuscrit suggère qu'elle n'était pas prévue. Le texte indique feuillet 124: «A Clermont on s'y prit autrement...» («Cette planche n'y est pas», mention rajoutée au crayon dans la marge).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue