VINCENT VAN GOGH (1853-1890)

Lot 185
Aller au lot
80 000 - 120 000 €

VINCENT VAN GOGH (1853-1890)

Tête d'homme au chapeau, circa 1886-1887

Crayon de menuisier sur papier, signé en bas à droite et annoté par Emile Bernard [sic] « certifié de Vincent Van Gohg, Emile Bernard » et « reproduire à la grandeur naturelle ».
Au verso de cette oeuvre figure un dessin au crayon bleu d'Emile Bernard.
12.4 x 7.5 cm - 4 7/8 x 3 in.

Pencil on paper, signed lower right

PROVENANCE
Collection présumée Emile Bernard, France
Vente Sotheby's, Londres, 4 avril 1990
Collection privée
Vente Sotheby's, Paris, 8 décembre 2011
Collections Aristophil

BIBLIOGRAPHIE
Ambroise Vollard (ed.), Lettres de Vincent Van Gogh à Emile Bernard, Paris, 1911, repr. planche XLIII (titré Croquis (tête d'homme) Jacob Baart de la Faille, The Works of Vincent van Gogh, Amsterdam, 1970, n° SD1715, repr. p. 583 (titré Sketch of a man's head et daté 1887)
Jan Hulsker, The Complete van Gogh. Paintings, Drawings, Sketches, Oxford, 1980, n° 1161, repr. p. 253 (titré Head of a Man with Hat)
Jan Hulsker, The New Complete van Gogh. Paintings, Drawings, Sketches, Amsterdam & Philadelphie, 1996, n° 1161, p. 252, repr. p. 253 (titré Head of a Man with Hat et daté Summer 1886)

Il y a un peu plus d'un siècle, les lettres de Van Gogh sont publiées pour la première fois. Leur abondance, leur qualité littéraire et les innombrables détails que donne l'artiste sur sa vie et ses travaux en font une source de premier choix pour qui veut aller plus avant dans l'amour et la connaissance de l'oeuvre de Van Gogh.
Si la plupart de ses lettres, écrites en Néerlandais jusqu'en 1886 sont adressées à son frère Théo. Ici cependant, c'est à Emile Bernard qu'il a rencontré dans l'atelier de Fernand Cormon qu'il s'adresse. Dans leur abondante correspondance, c'est bien sûr le style enlevé et vif de Van Gogh, plein d'anecdotes et de détails, que le lecteur retrouve, mais surtout les innombrables croquis qui accompagnent les lettres dans les marges. « Ecrire n'est qu'un moyen mal fichu pour s'expliquer mutuellement les choses » écrivait l'artiste à son frère. Les croquis viennent parer à ce manque.

A little over a century ago, Van Gogh's letters were published for the first time. Their sheer quantity, their literary quality and the numberless details given by the artist about his life and work make them a top-rate source for anyone wishing to broaden their love and knowledge of Van Gogh's work.

While most of his letters (written in Dutch up to 1886) are to his brother Theo, here he writes to Emile Bernard, whom he met at the studio of Fernand Cormon. In their prolific correspondence, readers can appreciate only Van Gogh's spirited and lively style peppered with anecdotes and details, but also the numerous sketches he drew in the margins. “Writing is just an inadequate way of explaining things to each other,” he wrote to his brother. The sketches fill the gaps
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue