MOÏSE KISLING (1891-1953)

Lot 8
Aller au lot
20 000 - 25 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 26 000 €

MOÏSE KISLING (1891-1953)

Port de Marseille, Août 1918
Huile sur toile, signée et datée en bas à droite, contresignée, située et datée au dos
35 x 27 cm

Le certificat rédigé par Jean Kisling en date du 9 avril 1989 sera remis à l'acquéreur.
Cette oeuvre sera inclue dans le tome IV et additif aux tomes I, II, III du catalogue raisonné de l'oeuvre de Moise Kisling en cours d'achèvement par Marc Ottavi

BIBLIOGRAPHIE
J. Dutourd and J. Kisling, Kisling, Landshut, 1995, vol. III, p. 315, n°46

PROVENANCE
Collection Marie de Rohan-Chabot, princesse Lucien Murat, Paris
Transmis familialement

Moïse Kisling (1891-1953) est né à Cracovie en Pologne; Elève à l'Ecole des Beaux-Arts de Cracovie, il suit les cours de Josef Pankiewicz, figure de proue de l'art impressionniste polonais du XXe siècle. Impressionné par le grand talent de son élève, ce dernier lui conseille de se rendre à Paris dans les années 1910.
Dans l'atmosphère d'émulation artistique parisienne du début du siècle, Kisling fait la rencontre d'artistes notoires comme Picasso, Soutine, ou encore Modigliani dont il devient l'ami proche. Aux côtés de ces artistes, il fait alors partie de ce qu'on appelle «l'Ecole de Paris», notion faisant référence à toute la génération d'artistes qui ont été à l'origine de l'Art Moderne. En 1919, Il expose à la Galerie Druet et ce qui lui permet d'acquérir une certaine notoriété. D'abord nourri par la peinture d'André Derain et de Jean Cocteau, il se tourne ensuite vers les précurseurs de l'abstraction sous l'influence des cubistes comme Braque et de Picasso.
L'année 1918 est une année fructueuse en paysage méditerranéen pour Kisling. Ce tableau que nous présentons à la vente en est un bel exemple, l'artiste y représente des bateaux amarrés dans le port de Marseille. La palette utilisée est chaude et douce. L'eau et le ciel, représentés tout deux par des blancs qui donnent une luminosité particulière à l'oeuvre. Le peintre laisse dans cette oeuvre peu d'espace au décor, le cadre resserré sur les bateaux en fait l'élément principal du tableau, il n'y aucun mouvement. Kisling offre donc ici un oeuvre sereine et calme, qui donne un sentiment de sérénité au spectateur.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue