Austin Healey 100/6 1959

Lot 42
Aller au lot
50 000 - 70 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 71 100 EUR

Austin Healey 100/6 1959

Exemplaire intégralement restauré
Optimisations intéressantes
Equipé d’un bloc moteur de 3000

Carte grise française de collection
Châssis n°BN4L060699

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Donald Healey, pilote automobile réputé, mettra à exécution tout son génie au profit de l’industrie automobile. Il s’associe d’abord à la marque Nash pour produire à partir de 1951 une voiture de sport 2 places, la Nash-Healey destinée au marché américain.
En 1953, la première Austin Healey 100 voit le jour avec le concours d’Austin et des chaînes de montage Jensen Motors.
Ce roadster sportif se positionne particulièrement bien entre les rustiques TR2 et la noble Jaguar XK. Il est tout d’abord motorisé par un 4-cylindres de 2 660 cm3 développant 90 chevaux et sera remplacé en 1956 par un 6-cylindres en ligne de 2 639 cm3 développant 102 chevaux, couplé à une boîte à quatre rapports. La 100/6 reçoit alors la dénomination interne BN4. La carrosserie s’allonge par rapport à la 100/4 pour loger le nouveau moteur et accueillir deux petites places supplémentaires, et la calandre est désormais ovale à barrettes horizontales. Jugée plus bourgeoise que son prédécesseur, le roadster 100/6 offre aussi un agrément de conduite de qualité supérieure notamment grâce à la souplesse de son moteur. L’Austin Healey 100/6 préfigure le lancement dès 1959 de celle que l’on surnommera « Big » Healey, la version 3000.
Le modèle que nous vous présentons dans ces pages est une Austin Healey 100/6 « BN4 » mise en circulation pour la première fois aux Etats-Unis en 1959.

Importée en France, cet exemplaire a bénéficié d’une restauration importante assurée par le garage Z & P, allant jusqu’à la mise à nu de la coque. Esthétiquement cette 100/6 s’apparente selon quelques détails à une version 3000. En effet, si la calandre est conforme, les ouïes latérales n’apparaissent que plus tardivement – à partir de 1963 – sur la « Big » Healey. Ce exemplaire est par ailleurs équipé de freins à disques à l’avant qui n’apparaissent en série que sur la 3000, bien qu’il ait été recensé une cinquantaine de 100/6 équipées de freins à disque Dunlop, sorties des chaînes de production à l’automne 1957. Une direction assistée a été installée ainsi qu’un ventilateur additionnel pour refroidir son bloc de 3000 ou encore un allumage électronique. Les options sont nombreuses et toutes énumérées dans le rapport d’expertise établi en juillet 2018 par Stéphane Bonoron, déterminant la valeur de cette auto à 85 000 €. Cette voiture se présente en effet dans un état très satisfaisant tant sur le plan esthétique que mécanique. Elle est accompagnée d’un dossier de factures, d’une attestation FFVE ainsi que de son certificat édité par la British Motor Industry Heritage Trust.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue