1998 Ferrari F1 F 355 BERLINETTA

Lot 63
Aller au lot
65 000 - 75 000 €

1998 Ferrari F1 F 355 BERLINETTA

Historique limpide
Dernière vraie berlinette Ferrari
Suivi mécanique sérieux

Châssis n° ZFFXR41B000111056
V8 - 3496 cm3 - 380 ch
Carte grise française

Succédant à une Ferrari 348 dont la production ne durera qu'un peu plus de trois ans, la Ferrari F355 s'imposera comme le plus gros succès commercial de la marque produit jusqu'alors.
Introduite en 1994, la F355 reprend les bases de sa devancière et sa ligne que l'on doit toujours à Pininfarina est modernisée.
Les écopes d'air latérales sont adoucies et mieux intégrées, la face avant est revue tandis que le bandeau arrière réintègre les quatre feux ronds si chers à l'image de Ferrari. Cet exercice de style fut principalement guidé par la recherche d'une aérodynamique optimale nécessitant 1 800 heures en soufflerie. Son moteur V8 de 3 496cm3 issu de la 348, intègre alors une nouvelle configuration à 5 soupapes par cylindres pour porter sa puissance à 380 ch, soit un rendement de 109 ch par litre, un record à l'époque pour un moteur atmosphérique. Elle sera disponible en boite mécanique ou automatique de type F1 avec palettes au volant. Véritable modèle charnière pour le constructeur au cheval cabré, la Ferrari F355 apparaît comme étant l'une des berlinettes les plus abouties. Sa ligne indémodable, son comportement routier exemplaire et le son envoutant de son V8 en font aujourd'hui un véritable «must have».
La Ferrari F355 F1 Berlinetta que nous vous proposons fut livrée neuve en Belgique par le Garage Francorchamps le 10 avril 1998. Affichant un kilométrage certifié de 78 100 kilomètres, cette F355 a été régulièrement entretenue par le réseau officiel ou chez des spécialistes de la marque. D'abord suivie par le garage Winandy Frères au Luxembourg, l'auto est ensuite passée successivement chez Pozzi à Paris, Gauduel à Lyon et désormais confiée à un spécialiste indépendant EP Automotive Racing à Mons-en-Laonnois qui en assure l'entretien depuis 2016. Depuis, plus de 10 000 € de frais ont été réalisés sur la voiture, y compris le remplacement de la courroie de distribution alors qu'elle affichait 76 050 kilomètres au compteur. Par ailleurs, un important dossier de factures permet de remonter tout l'historique jusqu'en 2005.
Esthétiquement, notre F355 se présente toujours dans sa teinte d'origine Rosso Corsa et révèle un habitacle en bon état.
Les cuirs beiges Connolly sont patinés mais bien conservés et l'ensemble des plastiques a bien résisté aux affres du temps. Côté mécanique, le V8 tourne rond et prend normalement ses tours, la boîte F1 en mode manuel ou automatique a répondu aux moindres sollicitations. Répandue sur le marché de l'occasion, il est néanmoins plus difficile de trouver un exemplaire présentant un historique aussi limpide: carnets d'origine, factures et triple des clés!
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue