1936 Citroën Traction 7C

Lot 34
Aller au lot
20 000 - 40 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 34 880 €

1936 Citroën Traction 7C

Restauration exceptionnelle
Teinte conforme au millésime et élégante
Version la plus aboutie des premières générations

Carte grise française
Régime actuel: Suisse - non immatriculée
N° série: 076347
N° coque: AK 18 86
N° moteur: FF 01112
Boîte de vitesses: date 21.07.1936

Présentée en avril 1934 la première Traction Avant de Citroën est alors une ‘Petite Voiture' inscrite au catalogue en complément de la gamme 8, 10, 15 Rosalie. C'est alors une 7cv, 1 303 cm3 alésage-course 72x80. Elle manque tout de même de souffle aussi est-elle remplacée par la 7B, 9cv de 1 529 cm3 en 78x80. Entre temps une 11cv est arrivée au catalogue animée par un moteur en 78x100, de sorte et en toute logique, une troisième génération de 7 voit le jour, la 7C, dont le moteur 9cv et 1 628 cm3 est standardisé avec celui des 11 avec des cotes d'alésage-course de 78x100.
Cette fois la 7C a quelque chose de définitif, son moteur de 36 ch lui apporte une bonne dynamique, elle franchit aisément la barre des 100 km/h. Citroën la présente au Salon d'octobre 1934 accompagnée des versions roadster et faux-cabriolet; si les toute premières 7C ressemblent aux 7B, elle se différencieront très vite des séries précédentes par un pavillon entièrement tôlé, et des klaxon montés derrière des petites grilles percées dans les ailes avant (et non plus des klaxon extérieurs vissés sur le pare-chocs). Mieux construite et surtout au caisson renforcé, la 7C est dotée d'un moteur flottant de deuxième génération plus agréable, car sensiblement moins ‘flottant', conjointement à l'installation de cardans Glaenzer-Spicer et d'amortisseurs hydrauliques Spicer. Heureusement pour les usagers un an plus tard au Salon d'octobre 1935, Citroën présente la 7 (et les 11) dotées d'un panneau arrière à malle ouvrante. Une direction à crémaillère complète ce lot de nouveautés au printemps 1936; devenue une voiture homogène et brillante, la 7C devient extrêmement populaire et restera produite jusqu'en 1940.
La voiture présentée fait partie des modèles du premier semestre 1936 encore munis de deux volets d'aération sur le tablier.
Remarquablement peinte dans un élégant bordeaux-lie de vin/ailes noires tout à fait conforme au nuancier de ce millésime elle sort d'une restauration remarquable en Suisse étalée sur deux ans entre 2016 et 2018. On peut dire qu'elle est absolument neuve, elle n'a parcouru qu'une trentaine de kilomètres depuis. Les Ets Carrosserie du Crêt à Villeneuve étaient en charge de la carrosserie, le moteur a été refait chez Roland Dupasquier Moteur Service, la boîte de vitesses chez Aloïs Peter, les ajustements mécaniques chez Jean-David Favez. Pour la sellerie on a confié le travail à la Sellerie André de Geispolsheim et l'électricité à Rosser Gmbh. La voiture vient de France (Saône et Loire), le propriétaire actuel en avait fait l'acquisition auprès du marchand Ch. Houzet en 2009.
Véritable coup de coeur de notre équipe, cette voiture est élégante, raffinée et dans un état de présentation qu'il convient de qualifier d'unique! Les sommes investies donnent le tournis mais le résultat est spectaculaire.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue