1972
JAGUAR TYPE E SÉRIE 3 V12 ROADSTER

Lot 211
Aller au lot
45 000 - 65 000 EUR

1972
JAGUAR TYPE E SÉRIE 3 V12 ROADSTER

Vendue avec son rare hard-top d’origine
Boite automatique et climatisation en option
Utilisation et fonctionnement agréable

Carte grise française de collection
Châssis n°1S20143BW

En 1972, lors d’un essai de la Type E série 3, le magazine Road & Track qualifia le nouveau V12 de «véritable délice, justifiant presque à lui seul le ticket d’entrée ». Le nouveau V12 est une mécanique merveilleuse qui fait appel à tous les sens. Aussi agréable à écouter qu’à contempler, celui-ci tout aluminium de 5,3 litres à arbres à cames en tête délivrant 272 chevaux, puissance suffisante pour largement dépasser les 225 km/h, s’est révélé à la hauteur de ses prédécesseurs. De plus, avec environ 16 secondes pour le 0 à 160 km/h, la V12 devenait la Type E aux plus fortes accélérations.

L’aspect plus agressif de la série 3 cachait d’autres évolutions mécaniques telles que des freins avant à disques ventilés, une suspension avant anti-plongée, un allumage Lucas transistorisé et une direction assistée Adwest ; sur cette voiture qui était devenue plus une GT de luxe qu’une sportive pure et dure, la boîte automatique était l’une des options les plus demandées. Des passages de roues élargis, une calandre intégrant une entrée d’air de refroidissement plus profonde, un échappement à quatre sorties et, bien sûr, le sacro-saint emblème V12 sur le couvercle de coffre, permettaient de distinguer la série 3 de ses prédécesseurs à six cylindres. L’intérieur, lui, restait dans la pure tradition Jaguar. La Type E série 3, en version roadster deux places ou coupé «2+2», était construite sur la plateforme à empattement long des séries 2 «2+2» ; elle maintenait la tradition Jaguar de performances et de luxe inégalés à ce niveau de prix.

Livré neuf aux Etats-Unis puis importé en France, ce roadster série 3 a été acheté en janvier 2014 par son propriétaire actuel. Collectionneur de belles GT italiennes, ce dernier avait un faible pour l’anglaise qu’il considérait tout simplement comme la plus belle des Type E pour sa carrosserie plus large et ses 4 pots d’échappement si caractéristiques. Elégante dans sa teinte Primrose Yellow, nous avons pris beaucoup de plaisir à son volant lors d’un essai d’une trentaine de minutes sur les routes normandes. Le moteur répond à chaque sollicitation avec un couple et une allonge que la boite de vitesses automatique encaisse sans broncher. La voiture ne chauffe pas, le passage des rapports se fait en douceur et son comportement général est très satisfaisant avec une excellente tenue de route et un freinage efficace. L’habitacle est en bon état général tout comme la capote en skaï. A noter que la voiture est équipée de la climatisation d’origine qu’il faudra tout de même réviser. Esthétiquement, les éléments de la carrosserie sont bien alignés mais quelques frais cosmétiques seront à prévoir pour lui rendre son lustre d’antan. Facile à prendre en main, confortable et présentée ici à une estimation extrêmement attractive, cette Jaguar Type E V12 est un ticket d’entrée dans l’univers des voitures anciennes par la grande porte !


Sold with its rare original hard-top
Optional automatic transmission and air conditioning
Pleasant to use and operate.

French registration papers (as a historic vehicle)
Chassis n°1S20143BW

In 1972, during a Type E Series 3 test, Road & Track magazine described the new V12 as «a real delight, almost alone justifying the entrance ticket». The new V12 is a wonderful mechanism that appeals to all the senses. As pleasant to listen to as to contemplate, this all-aluminium 5.3-litre, overhead camshaft engine delivering 272 horsepower, enough power to well over 225 km/h, has proved to be as good as its predecessors. In addition, with about 16 seconds for the 0 to 160 km/h, the V12 became the Type E at the highest accelerations.

The more aggressive appearance of the 3 Series hid other mechanical evolutions such as ventilated disc front brakes, antidive front suspension, transistorized Lucas ignition and Adwest power steering; on this car that had become more of a luxury GT than a pure, hard sports car, the automatic transmission was one of the most popular options. Wider wheel arches, a grille with a deeper cooling air intake, a four outlet exhaust and, of course, the sacrosanct V12 emblem on the trunk lid, distinguished the 3 Series from its predecessors with six cylinders. The interior remained in the pure Jaguar tradition. The Type E Series 3, in two-seat roadster or «2+2» coupé version, was built on the long wheelbase platform of the 2 «2+2» Series; it maintained the Jaguar tradition of unrivalled performance and luxury at this price level.

Delivered new in the United States and then imported into France, this 3 Series roadster was purchased in January 2014 by its current owner. A collector of beautiful Italian GTs, the latter had a weakness for the English one, which he simply considered the most beautiful of the E-Types for its wider bodywork and its 4 characteristic exhaust pipes. Elegant in its Primrose Yellow shade, we had a lot of fun at the wheel during a 30-minute test drive on Normandy roads. The engine responds to each request with a torque and an extension that the automatic gearbox can handle without stumbling. The car doesn’t get hot, gear shifting is smooth and its overall handling is very satisfying with excellent handling and efficient braking. The interior is in good condition as well as the leather hood. Note that the car is equipped with the original air conditioning, which still needs to be serviced. Aesthetically, the bodywork elements are well aligned but some cosmetic costs will be expected to restore it to its former glory. Easy to handle, comfortable and presented here at an extremely attractive price, this Jaguar Type E V12 is an entry ticket into the world of vintage cars through the big door!
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue