CABINET EN LAQUE DU JAPON NANBAN noir et...

Lot 96
8 000 - 12 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 27 300 €

CABINET EN LAQUE DU JAPON NANBAN noir et...

CABINET EN LAQUE DU JAPON NANBAN noir et or avec des incrustations de nacre, à décor de branchages, de feuilles et fleurs, sur toutes les faces.
Il ouvre par un abattant décoré dans une réserve de pagodes et volatiles dans des branchages fleuris et découvrant dix tiroirs dont un à arcature.
Poignées de portage en bronze doré.
Entrée de serrure, charnières et écoinçons de forme découpée en laiton gravé. Japon - Période Momoyama, fin XVIe - début XVIIe.
H: 34 - L: 53.5 - P: 34.5 cm
Il repose sur un piétement cambré noir postérieur
Ht totale 106.5 cm
Pendant la période Momoyama (1573-1603) le Japon s'ouvre au monde et multiplie les échanges avec l'Occident animé par un goût pour l'exotisme alors synonyme de luxe et de rareté. Une partie de la production des artisans laqueurs de la Chine et du Japon exportée en Europe ne provient pas du répertoire oriental mais répond à des commandes faites par des Européens pour répondre aux goûts des occidentaux.
Les premiers cabinets découvrant de nombreux tiroirs apparaissent au début du XVIIe siècle pour le marché Européens, ils ne cesseront d'évoluer par leur décor. Dans l'inventaire après décès du cardinal Richelieu dressé en 1642, on recense plusieurs coffres et cabinets Nanban. Le cardinal Mazarin possédait lui plus de soixante coffres et cabinets Nanban.
On retrouve des exemples de cabinets d'époque
Namban dans des musées occidentaux tels que et le British Museum et Metropolitan de New
York.
Citons également de beaux cabinets conservés dans des institutions Japonaises telles que le Musée de la ville de Nagoya, le Musée de la ville de Kobé, le Musée d'histoire d'Oita.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue