JUSSIEU ANTOINE-LAURENT DE (1748-1836) BOTANISTE.

Lot 846
500 - 600 €
Résultats avec frais
Résultat : 585 €

JUSSIEU ANTOINE-LAURENT DE (1748-1836) BOTANISTE.

L.A.S., Paris 9 avril 1819, a un ami; 2 pages petit in-4 d'une minuscule écriture très serrée (petits trous et fentes par corrosion d'encre sans nuire a la lecture du texte).
Intéressante lettre scientifique.
Après avoir renouvele leur lien d'amitie, il espere que son ami ne va pas se laisser absorber par sa carriere diplomatique, les sciences devant avoir leur tour. Il lui demande si, dans le voyage recemment entrepris dans l'Amerique septentrionale, on a decouvert «de nouvelles familles, ou au moins de nouveaux genres. S'il y en a quelques uns, je vous prie de me les faire connaitre. Car je travaille toujours a une nouvelle edition [du Genera plantarum], mais il y a un age ou on ne marche pas toujours aussi rapidement. Je suis d'ailleurs très detourne par les fonctions de professeur de matiere medicale a l'ecole de medecine qui me prennent beaucoup de temps [...].
Nous avons recu depuis peu beaucoup d'envois de differens pays. Les collections de M. Martin qui est mort a Cayenne nous sont parvenues et sont très belles. Il va être remplace par M. Poiteau [...] M. Auguste St
Hilaire, jeune botaniste très distingue [...] est alle a Buenos Ayres. M. Leschement est a Pondichery, M. Lalande, un de mes employes, est au cap de Bonne-Esperance.
Notre cabinet s'augmente tous les jours en animaux de diverses classes. La collection d'anatomie [...] a pris un accroissement considerable grace a l'activite de M. CUVIER qui scait allier differents genres de travaux et suffire a tous. Nous avons maintenant un ministre, M. de Cazes, qui nous favorise beaucoup [...] On nous a donne les fonds pour batir une nouvelle menagerie d'animaux feroces qui aura un choix de 21 logis et qui est déjà achevée a moitie. Nos salles de botanique dans un batiment isole sont très belles. Vous voyez de combien de jouissances nous sommes entoures. Combien je desirerois vous voir parcourir avec nous nos collections. Il y manque un mamouth [...]. Si un autre pouvoit être appercu dans quelque coin et venir enrichir notre musée, ce seroit une belle acquisition»... Il donne également des nouvelles de sa famille, dont son fils qui suit la même carriere que lui... [De 1789 a 1824, Jussieu ne cessa de travailler au perfectionnement de sa classification des vegetaux, et de preparer une seconde edition de son Genera plantarum qui ne devait jamais voir le jour car les materiaux s'accumulaient a mesure que ses forces faiblissaient.]
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue