CONTES DE PERRAULT DANS UNE RELIURE AUX ARMES...

Lot 14
5 000 - 7 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 5 687 €

CONTES DE PERRAULT DANS UNE RELIURE AUX ARMES...

CONTES DE PERRAULT DANS UNE RELIURE AUX ARMES D'ALEXANDRE DE LA ROCHEFOUCAULD CHARLES PERRAULT (1628-1703)
Contes de Monsieur Perrault, avec des moralités.
Nouvelle édition. A Paris, au Palais. Chez Nicolas Gosselin, Grand-Salle, à l'Envie, 1724. In-12 (164x90 mm).
Plein veau granité de l'époque. Armoiries au centre des plats. Dos à 5 nerfs ornés. Roulette sur les coupes.
4 ff. (titre, épître dédicatoire), 233 pp. et 1 f.

Septième édition collective des Contes de Perrault, la première ayant paru en 1697. Elle comporte La Belle au bois dormant, Le Petit Chaperon rouge, La Barbe bleue, Le Maître chat ou le Chat botté, Les Fées, Cendrillon, Riquet à la houppe et Le Petit Poucet.
Au-dessus de la dédicace à Mademoiselle (la fille du duc d'Orléans, princesse palatine) figure un bandeau décoré avec la devise «Je suis belle & suis née / Pour être couronnée».
Un feuillet déchiré sans manque a été habilement restauré ainsi que de tous petits défauts à la reliure.
Puisés dans la tradition orale, les Contes de Perrault ont donné une forme littéraire d'une grâce parfaite à des histoires qui, destinées à l'origine aux enfants, mettent en scène des passions et des mythes fondamentaux de l'humanité, ce qui a assuré leur succès universel jusqu'à nos jours. La rareté de toutes les éditions des Contes de Perrault jusqu'au début du XVIIIe siècle s'explique en partie par le fait que, étant donnés en lecture aux enfants, peu d'exemplaires ont résisté aux atteintes du jeune âge.
Leur qualité littéraire et leur valeur bibliophilique ne furent pleinement appréciées qu'au milieu du XIXe siècle sous l'influence notamment de Charles Nodier. C'est pourquoi il est exceptionnel de rencontrer des éditions anciennes en reliure aux armes, qui plus est quand la provenance est aussi illustre.

PROVENANCE
Cet exemplaire fut en effet celui d'Alexandre de la Rochefoucauld (1690-1762), duc de la Rochefoucauld et de la Roche-Guyon, prince de Marsillac, marquis de Liancourt, pair de France, fils de François VIII, arrière-petit-fils du moraliste. Grand maître de la garde-robe du roi, il fut disgracié en 1744 après avoir mené une cabale contre Mme de Châteauroux, favorite de Louis XV. Il se retira dans son château de La Roche-Guyon, qu'il entreprit de réaménager entièrement (notre exemplaire porte sur sa page de titre le cachet de la bibliothèque du château). Il s'entoura de scientifiques, d'artistes et d'écrivains et compta parmi les soutiens des lumières. De cette grande famille aux nombreuses ramifications, c'est l'un des membres qui cultiva le plus assidûment les lettres, et le soin qu'il mit à habiller son exemplaire des Contes témoigne de la sûreté de son goût.
Exceptionnel dans cette condition.

RÉFÉRENCE
Tchemerzine, IX, 181.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue