HOANG TICH-CHU (1912-2003) & NGUYEN TIEN-CHUNG (1914-1978)

Lot 1
Aller au lot
Estimation :
50000 - 80000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 226 900EUR

HOANG TICH-CHU (1912-2003) & NGUYEN TIEN-CHUNG (1914-1978)

Village de la Moyenne Région au Tonkin
Panneau laqué, signé et daté en bas à droite
100.5 x 60.5 cm - 39 1/2 x 23 7/8 in

Lacquered panel, signed and dated lower right

PROVENANCE:
Ancienne collection de l’empereur B?o ??i
Ancienne collection de Lê Thanh C?nh
Collection privée d’un ancien professeur de philosophie à la Faculté des Humanités et des Arts, Université Minh ??c, Saigon

"La collaboration harmonieuse de deux amis"

La peinture à la laque aujourd’hui présentée Village de la Moyenne Région au Tonkin (Làng quê mi?n trung du) est le fruit de la collaboration harmonieuse de deux artistes issus de la 11e promotion de l’École Supérieure des Beaux-Arts d’Indochine, Hoàng Tích Chù et Nguy?n Ti?n Chung.
La laque, bien que traditionnellement considérée comme « artisanat/décoratif », s’est ici sublimée sous les mains habiles de deux talentueux amis, offrant ainsi une oeuvre d’une rare et exceptionnelle qualité artistique.
Si les vietnamiens ont depuis toujours utilisé la résine du laquier, mélangée à d’autres matières, pour la création d’oeuvres artisanales très spécifiques, la mode portée à la laque en France dans les années 1920, suivie par la création de l’atelier de laque de Jean Dunand (1877 - 1942)1 à Paris regroupant des travailleurs indochinois, a grandement influencé le développement des laques au Vietnam. Et si une section dédiée à la laque fut introduite à l’École Supérieure des Beaux-Arts de l’Indochine vers 1927, sous la direction de Joseph Inguimberty, avec l’aide d’Alix Aymé et des artisans vietnamiens, elle ne fut officiellement reconnue que par le décret signé par le Gouverneur Général d’Indochine, Jules Brévié, le 24 mai 1938.

Hoàng Tích Chù (1912 - 2003) a suivi depuis 1929 la classe préparatoire du dessin, dirigée par Nguy?n Nam S?n. Sa situation de vie personnelle étant difficile, il ne réussit l’examen d’entrée à l’École des Beaux-Arts qu’en 1936. En raison de
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue