HOANG TICH-CHU (1912-2003) & NGUYEN TIEN-CHUNG (1914-1978)

Lot 1
Aller au lot
Estimation :
50000 - 80000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 226 900EUR

HOANG TICH-CHU (1912-2003) & NGUYEN TIEN-CHUNG (1914-1978)

Village de la Moyenne Région au Tonkin
Panneau laqué, signé et daté en bas à droite
100.5 x 60.5 cm - 39 1/2 x 23 7/8 in

Lacquered panel, signed and dated lower right

PROVENANCE:
Ancienne collection de l’empereur Bảo Đại
Ancienne collection de Lê Thanh Cảnh
Collection privée d’un ancien professeur de philosophie à la Faculté des Humanités et des Arts, Université Minh Đức, Saigon

"La collaboration harmonieuse de deux amis"

La peinture à la laque aujourd’hui présentée Village de la Moyenne Région au Tonkin (Làng quê miền trung du) est le fruit de la collaboration harmonieuse de deux artistes issus de la 11e promotion de l’École Supérieure des Beaux-Arts d’Indochine, Hoàng Tích Chù et Nguyễn Tiến Chung.
La laque, bien que traditionnellement considérée comme « artisanat/décoratif », s’est ici sublimée sous les mains habiles de deux talentueux amis, offrant ainsi une oeuvre d’une rare et exceptionnelle qualité artistique.
Si les vietnamiens ont depuis toujours utilisé la résine du laquier, mélangée à d’autres matières, pour la création d’oeuvres artisanales très spécifiques, la mode portée à la laque en France dans les années 1920, suivie par la création de l’atelier de laque de Jean Dunand (1877 - 1942)1 à Paris regroupant des travailleurs indochinois, a grandement influencé le développement des laques au Vietnam. Et si une section dédiée à la laque fut introduite à l’École Supérieure des Beaux-Arts de l’Indochine vers 1927, sous la direction de Joseph Inguimberty, avec l’aide d’Alix Aymé et des artisans vietnamiens, elle ne fut officiellement reconnue que par le décret signé par le Gouverneur Général d’Indochine, Jules Brévié, le 24 mai 1938.

Hoàng Tích Chù (1912 - 2003) a suivi depuis 1929 la classe préparatoire du dessin, dirigée par Nguyễn Nam Sơn. Sa situation de vie personnelle étant difficile, il ne réussit l’examen d’entrée à l’École des Beaux-Arts qu’en 1936. En raison de son âge avancé, ses amis le surnomment « le vieux Chù ».
Diplômé en 1941, en seconde place après Nguyễn Văn Tỵ, il ouvre un atelier de laque dans la rue Hàng Khoai2. Il réalise les commandes de la Coopérative des Artistes Indochinois (Hợp tác xã các nghệ sĩ Đông Dương) qui est dirigée par Inguimberty et secondée par Trần Văn Cẩn. L’oeuvre de Hoàng Tích Chù est considérée comme le reflet de l’expression dynamique et ardente de la nature et de la culture vietnamienne. Nommé Maître lyrique en peinture de laque, il compte parmi les artistes les plus réputés en cette matière.
Il passe plus de 60 ans à poursuivre avec passion son travail sur la laque et ses oeuvres sont recherchées par les collectionneurs du Vietnam et de l’étranger.

Nguyễn Tiến Chung (1914 - 1976) se montre doué pour la peinture dès son enfance et passe avec succès le concours d’admission de l’École des Beaux-Arts de l’Indochine en 1936. Il est de la même promotion (1936 - 1941) que celle de Hoàng Tích Chù, Nguyễn Văn Tỵ, Bùi Trang Chước...
Etant l’un des étudiants les plus brillants de sa classe, il devient l’un des maîtres de la peinture sur soie et travaille également avec plaisir d’autres média (huile, laque, gravure sur bois, encre de Chine...)
Il trouve son inspiration dans les sujets et paysages bucoliques, tels les villages avec des champs mordorés, les paysages de pagodes tranquilles ou les scènes animées de jeunes filles romantiques... Ses oeuvres dont le style est simple, reflètent avec talent l’esprit oriental et illustrent la communion profonde entre l’homme et la nature vietnamienne. Nguyễn Tiến Chung est unanimement reconnu pour la très grande qualité de ses compositions artistiques.
La rencontre de ces deux artistes, des mises en scène harmonieuses de Nguyễn Tiến Chung et des prouesses techniques de Hoàng Tích Chù, aboutit à la genèse d’admirables oeuvres dans le domaine de la laque. Village de la Moyenne Région au Tonkin est le fruit de l’une de ces rares et merveilleuses collaborations.

1° Jean Dunand est un artiste français d’origine suisse, né le 20/5/1877 à Lancy, en Suisse, arrivé en France en 1897, naturalisé français en 1922, et mort le 07/6/1942 à Paris. Il a pratiqué les arts de la sculpture, de la peinture, de la dinanderie... En 1912, il rencontre le japonais Seizo Sugawara auprès duquel il s’initie à la laque et ouvre plus tard un atelier de laque au 17, rue Hallé, Paris 14e. «Il compte parmi les plus grands créateurs Art-déco» (Félix Marcilhac, «Jean Dunand : vie et oeuvre», Londres, Thames and Hudson, 1991).
2° Il y a dans tout Hanoï seulement quatre ateliers de laque : Phạm Hậu, Nguyễn Gia Trí, Nguyễn Văn Tỵ và Hoàng Tích Chù.

«Làng quê miền trung du» (Village de la Moyenne Région au Tonkin) là một bức tranh sơn mài của Hoàng Tích Chù và Nguyễn Tiến Chung, kết quả của sự cộng tác hài hòa giữa hai người bạn cùng khóa 11, trường Cao đẳng Mỹ Thuật Đông Dương.
Sơn mài vốn vẫn được cho là có
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue