1992 - MERCEDES E500 W124

Lot 128
Aller au lot
20 000 - 30 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 24 120 EUR

1992 - MERCEDES E500 W124

Une E500 très bien suivie et en très bon état de conservation
Un exemplaire doté d'un historique intéressant
Un «best of» signé Mercedes et Porsche
A very well maintained E500 in a very good state of preservation
A car with an interesting history
A «best of» signed Mercedes and Porsche
Titre de circulation Britannique
Châssis: WDB1240361B862578
Moteur/Engine: 8 cylindres en V Cylindrée/Capacity: 4 973 cc - 326 ch
En 1990, pour concurrencer BMW sur le marché de la berline sportive, Mercedes dévoile la 500 E. Extérieurement, il s'agit d'une W124 (nom de code du châssis de la Classe E de l'époque). Mais sous le capot, le constructeur à l'étoile a logé le V8 de la 500 SL. Un moteur de 5 litres de cylindrée développant la bagatelle de 326 chevaux. Plus que la puissance, c'est le couple de 480 Nm qui rythme les accélérations, au travers de la boîte automatique à 4 rapports qui ajoute à la performance. Du côté des trains roulants, Mercedes a fait appel à l'expertise de Porsche. Freinage renforcé, suspensions adaptées, antipatinage... La 500 E est armée pour défier la concurrence. Du côté du chronomètre, elle fait oublier sa masse de 1,7 tonne: 250 km/h en vitesse de pointe et le zéro à 100 km/h avalé en 6,1 secondes. Sous ses airs de sage berline ne laissant apparaître de son tempérament racé que des ailes légèrement élargies, des jantes de 16 pouces au design spécifique et un pare-chocs doté d'une prise d'air agrandie, la 500
E s'avère une machine redoutable qui lui vaudra d'être qualifiée par la presse de loup déguisé en agneau. Son tempérament fera d'elle la voiture préférée de nombreux pilotes de F1 comme Jacques Laffitte, de préparateurs réputés comme Alois Ruf ou de célébrités comme Alain Ducasse qui, pour certains, dépasseront les 400 000 kilomètres à son volant. En 1995, la puissante berline tirait sa révérence après une production de 10 500 exemplaires. Si le modèle n'est donc pas si rare, il s'avère en revanche de plus en plus difficile de trouver un exemplaire préservé dans son état d'origine.
La voiture présentée lors de notre vacation est un splendide exemplaire de Mercedes
E500 W124 dans une très attrayante livrée gris argent métallisé avec intérieur en cuir noir. De livrée neuve au Japon le 1er Décembre 1992, cette berline E 500 y est restée jusqu'en 2013. Elle arrive à Londres le 13 Juillet de cette même année pour le compte de son propriétaire actuel. Elle présente un excellent état de conservation. Il en va de même de l'intérieur où la finition est enrichie par des contreportes optionnelles en cuir souple. La sellerie en cuir noir est superbe et les boiseries sont elles aussi magnifiquement conservées. Un système de climatisation ainsi que le toit ouvrant font partie de l'équipement très complet de cette prestigieuse berline. Plusieurs contrôles techniques japonais et factures d'entretien européennes accompagnent cette E 500. Plusieurs travaux ont porté sur cette voiture notamment de nombreuses révisions et vidanges, la réfection de la climatisation, mais également le freinage et les suspensions. Le dossier qui l'accompagne permet d'en certifier le kilométrage de moins de 150.000 kilomètres. Très aboutie et équipée d'un très puissant V8 de 5 litres, la E 500 constituait au milieu des années 1990 le fer de lance de la gamme Mercedes, et une concurrente très sérieuse à la BMW M5. Il est aujourd'hui très difficile d'en trouver un exemplaire en aussi bel état et avec un solide dossier d'entretien.
In 1990, in order to compete with BMW in the market segment for high-performance saloon cars, Mercedes unveiled the 500 E. The body was that of the
W124 (the code name for the platform of the contemporary generation of Class E saloons). But the Stuttgart car maker shoe-horned under the bonnet the 5 litre V8 engine of the 500 SL, with an output of no less than 326 bhp. But what contributed most to the vigorous acceleration was not the maximum power but the 480 Nm torque, helped by a 4-speed automatic transmission. For the running gear, Mercedes called on the famed know-how of Porsche. With top specification brakes, specially adapted suspension and a traction control system (TCS), the 500 E was well armed to take on its rivals. The power more than compensated for the weight of 1.7 tons, giving a top speed of 250 kph and a 0 to 100 kph time of 6.1 seconds. With the only giveaway signs on this apparently docile family car being slightly flared wings, 16 inch wheels of a specific design and an enlarged air intake in the front bumper, the 500 E was a fearsome performer, soon dubbed by the press as a wolf in sheep's clothing. This fiery machine was widely chosen as the personal transport of F1 drivers such as Jacques Laffitte, renowned performance specialists such as Alois Ruf and celebrities such as the star chef Alain Ducasse, some of whom covered more than 400 000 kilomètres at its wheel. In 1995, the powerful saloon was phased out after 10 500 had been produced. So even if this model is not particularly rare, it is becoming increasingly difficult to find one that has been preserved in good original condition.
We are offering a splendid specimen of the Mercedes E500 W124 in a very attractive livery of metallic silver grey paint and black leather upholstery. Delivered to
Japan when new, she remained there until 2013, before being sent to London the 13th of July of that year on behalf of the current owner. She has a sun-roof and is in first class condition throughout. The black leather upholstery is superb and this car benefitted from the option of full leather with soft leather covering the door casings. The woodwork has also been very well presenrved. The comprehensive standard equipment of this prestigious car included air conditioning and opening roof. A file, including several Japanese MOT tests and invoices showing maintenance in Europe, accompanies the car. Work includes many general services and routine fluid changes, as well as the overhaul of the air conditioning, brakes and supension. This documentation proves that the odometer reading of less than 150.000 kilometres is genuine.. Very thoroughly developed and boasting a very powerful 5 litre V8 engine, this E 500 was the flagship of the Mercedes range in the mid-nineties and a serious rival of the BMW M5. It is very difficult today to find one in such beautiful condition and with such a complete maintenance history.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue