1965 - ALFA ROMEO GIULIA SPRINT GTA

Lot 181
Aller au lot
250 000 - 350 000 €

1965 - ALFA ROMEO GIULIA SPRINT GTA

Seulement 501 exemplaires produits 3 propriétaires (le même depuis 1984)
Répertorié dans le livre de Tony Adriaensens, «Alleggerita»
Only 501 cars made 3 owners (the last since 1984)
Listed in the book by Tony Adriaensens, "Alleggerita"
Carte grise française
Châssis: AR 613526
Moteur/Engine: quatre cylindres en ligne
Cylindrée/Capacity: 1 570 cc - 150 ch
Crédité de cinq titres constructeurs au Championnat d'Europe des voitures de
Tourisme entre 1965 et 1972, l'Alfa Romeo GTA (ainsi que la version GTAm) fait partie, aux côtés des Mini Cooper, Cortina Lotus et BMW M3, des voitures les plus légendaires de cette catégorie. Des pilotes du calibre de Jochen Rindt,
Andrea de Adamich, Ignazio Giunti et Spartaco Dini, parmi les plus charismatiques et spectaculaires de leur génération, se sont illustrés à son volant, renforçant la réputation de la GTA.
Identique extérieurement à la Giulia GT de route, la GTA était une homologation spéciale destinée à la compétition dont la production se limita à 501 exemplaires entre 1965 et 1969. Une culasse double allumage et des soupapes plus grosses permettaient de faire passer la puissance de 105 chevaux sur le modèle standard à 115 ch sur la GTA «Stradale», voire de 150 à 170 ch sur les versions compétition. L'utilisation d'alliage pour les composants mécaniques, un aménagement intérieur dépouillé, des jantes magnésium et une carrosserie ultra-fine en alliage de «Peraluman» permettait à la GTA d'afficher un poids de 740 kg, soit environ 200 kg de moins que la GT de série !
Notre exemplaire portant le Châssis AR 613526 a été livrée à son premier propriétaire en juillet 1965 par la GAP en Loire-Atlantique. Il est revendu fin 1966 à un Alfiste installé dans le Cher dont le garage recense déjà plusieurs modèles de la marque (voir photo). La GTA participe à plusieurs courses de côtes régionales: Course de côte de Marsannay en 1968, la course de cote du Haut Cantal en 1969 ou encore la course de cote d'Aoste au nord de l'Italie la même année. Blanche d'origine, les photos d'époque révèlent que cette Alfa arborait alors une couleur rouge et qu'elle était préparée chez Baseli
GTA. Malheureusement, son propriétaire décède en 1972 dans un accident de la route au volant de son estafette. La GTA est alors remisée au garage et ne sera finalement utilisée que pour des petits trajets par son épouse jusqu'en 1975 date où elle arrêtera définitivement de rouler comme le prouve sa vignette au pare-brise.
Son actuel propriétaire en fait l'acquisition en 1984. La belle n'a pas roulé depuis des années, mais elle est dans un état d'origine exceptionnel. Cet
Alfiste, amateur de courses historiques, envisage de la remettre en piste. Toutefois, le manque de temps et l'entretien des autres voitures de sa collection l'empêcheront de mener à bien son projet.
Au final, et c'est une chance magnifique, cette GTA est restée intouchée pendant 41 ans. Par conséquent, elle est équipée de son moteur 1600 double allumage (avec le couvre arbres à cames, le carter en magnésium et les rarissimes carburateurs d'origine 45 DCOE14), ainsi que d'autres composants spécifiques à la GTA comme la boîte à cinq rapports rapprochés, le pont arrière, les arbres de transmission, les radiateurs d'huile et d'eau, les jantes Campagnolo en alliage de six pouces d'origine, ainsi que de rares sièges GTA d'origine.
En vue de sa vente, la voiture a simplement été repeinte dans sa teinte blanche d'origine extrêmement rare parmi les 501 exemplaires produits dont la plupart était de couleur rouge. Le moteur #18873 (qui n'est pas celui d'origine mais un bloc exactement identique qui équipait déjà la voiture lors de sa dernière acquisition en 1984) a été refait chez un spécialiste de la marque dans l'Aisne (factures à l'appui). Les freins (disque et étriers) sont neufs, à l'instar des maitres-cylindres de freins et du cylindre des roues arrière. Au même titre que l'embrayage, les amortisseurs et les ressorts de suspension arrière.
Trouver une Alfa Romeo GTA 100% authentique, jamais accidentée, remarquablement préservée, dotée d'un historique connu et présentée en parfait état constitue une opportunité rarissime pour un tel modèle. Aussi l'acquéreur de cette machine taillée pour la course, extrêmement polyvalente et performante, pourra en exploiter tout le potentiel sur de nombreux terrains de jeux. Qu'il s'agisse du Tour Auto et des autres plateaux Peter Auto, des Spa 6 Hours, des séries U2TC ou simplement de balades sur des routes de campagne.
The Alfa Romeo GTA (with the version GTAm version), five times, between 1965 and 1972, the winner of the Constructors title of the European Touring Car Championship, ranks as one of the most legendary cars of this category, alongside the
Mini Cooper, Lotus Cortina and BMW M3. Drivers of the calibre of Jochen Rindt,
Andrea de Adamich, Ignazio Giunti and Spartaco Dini, among the most charismatic and spectacular of their generation, achieved success at the wheel of the GTA, thus enhancing its reputation.
Outwardly identical to the standard roadgoing Giulia GT, the GTA was a homologation special designed for competition use. Total production between 1965 and 1969 was 501 cars. Cylinder heads with “Twin spark” ignition (2 spark-plugs per cylinder) and larger valves allowed power increases from the 105 bhp of the standard model to 115 bhp on the GTA «Stradale», and as high as 150 to 170 bhp on the competition versions. The use of light alloy for mechanical components, a stripped out interior, magnesium wheels and extremely thin bodywork, made out of «Peraluman» alloy, enabled the GTA weigh in at 740 kg, about 200 kg less than the standard GT.The car on offer, chassis n° AR 613526, was delivered to her first owner in July 1965 by GAP in the Loire-Atlantique region. At the end of 1966, she was sold to an Alfa enthusiast living in the Cher region who already had several other Alfas in his garage. The GTA participated in several local hillclimb competitions, such as
Marsannay in 1968 and Haut Cantal in 1969, as well as one at Aosta in northern
Italy in 1969. She was originally white but photos from this period show that she had been repainted in red and had been prepared by Baseli GTA. Unfortunately, the owner was killed in 1972 in a road accident while driving his commercial van.
The GTA continued to be driven by his wife just for short trips until 1975, when it ceased to be used on the road, as is shown by the annual licence sticker on the windscreen.
When the present owner bought the car in 1984, she had not turned a wheel for nine years but she was still very well preserved. Both Alfa specialist and historic racing enthusiast, he planned to prepare the car for the track, but a lack of time and the maintenance of the other cars in his collection prevented him from going through with this project.
So in the end, and this is a real stroke of luck, this GTA has remained in its exact original specification. This means that she still has her twin-spark 1600 cc engine (with camshaft covers, magnesium sump and the extremely rare original Weber 45 DCOE14 carburettors), as well as other specific GTA components such as the close-ratio 5-speed gearbox, the rear axle, the propeller shafts, the coolant and oil radiators, the six inch wide Campagnolo alloy wheels and the rare original GTA seats.With sale in view, the car has simply been repainted in its original white, which is extremely rare, as the vast majority of the 501 cars produced were painted red.
The engine (which is not the original unit but an absolutely identical block which was already in the car when she changed hands in 1984) has been overhauled by an Alfa specialist in the Aisne département (invoices supplied). The brakes have been renovated with new discs, calipers, master-cylinder and pressure limiter. The clutch, shock-absorbers and rear springs have been replaced.
To find an Alfa Romeo GTA which is 100% authentic, never crashed, remarkably well preserved, with a comprehensive and clear history and in excellent condition with all necessary work done, is so rare for such a model as to be almost a miracle.
The next owner of this machine, designed for competition, particularly polyvalent and competitive, will be able to use all its potential in numerous different contexts, such as the Tour Auto organized by Peter Auto, any number of track events, sprints, etc or simply enjoy invigorating drives on country roads.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue