ZAO WOU-KI 赵无极 (1921-2013)

Lot 63
Aller au lot
20 000 - 30 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 24 225 EUR

ZAO WOU-KI 赵无极 (1921-2013)


Sans titre, 1997
Encre de chine sur papier, signée et datée en bas à droite, dédicacée "Pour Yann et Jean-Marie, très affectueusement, Paris, 11 mars 1998" au dos
30 x 30 cm - 11 3/4 x 11 3/4 in.
China ink on paper, signed and dated lower right, dedicated on reverse
无题, 1997年
纸本水墨, 署名与日期于右下方,
题款 "Pour Yann et Jean-Marie, très affectueusement, Paris, 11 mars 1998" 于作品背面

Un certificat rédigé par Madame Françoise Marquet pour la Fondation sera remis à l'acquéreur
成功购得拍品者将获得由Françoise Marquet女士开出给基金会的保证书

PROVENANCE
Don de l'artiste au propriétaire actuel
来源
卖家受艺术家所赠

Nous remercions Yan Hendgen, directeur artistique de la Fondation Zao Wou-Ki, qui nous a aimablement confirmé que notre encre est référencées dans les archives de la Fondation.
本行在此感谢赵无极极基金会之艺术总监Yan Hendgen,为我们确认此件拍品收编于基金会档案中


Zao Wou-Ki est né en 1920 au sein d'une famille d'intellectuels chinois. Il commence à peindre et à dessiner dès l'âge de dix ans.
Le grand-père de Zao occupe une place essentielle dans l'éduction artistique du jeune garçon en l'introduisant notamment à l'art de la calligraphie. En 1935, Zao Wou-Ki intègre l'Ecole des Beaux-Arts d'Hangzhou - fondée par Lin Fengmian - où lui sont inculquées les techniques traditionnelles chinoises ainsi que la peinture occidentale. Les dernières recherches picturales européennes exercent un incoercible attrait sur le jeune homme qui décide, en 1948, de gagner la France. Zao
Wou-Ki installe son atelier à Paris, rue du Moulin-vert, dans le 14e arrondissement. L'artiste fréquente alors l'Académie de la Grande Chaumière ainsi que les galeries de la capitale - où il rencontre Norman Bluhm, Jean-Paul
Riopelle, Nicolas de Staël, Sam Francis, Pierre
Soulage ou encore Hans Hartung. Zao Wou-Ki prend bientôt part aux expérimentations abstraites agitant alors le milieu parisien. Il expose à la Galerie de France aux côtés d'Hartung et de Soulages, deux célèbres représentants du mouvement abstraction lyrique. L'artiste réalise de grands paysages informels «opérant la synthèse des techniques modernes et de la grande tradition chinoise du paysage»[1].
Son travail le rattache à la nouvelle école de Paris à laquelle appartiennent Alfred Manessier, Jean Bazaine, Raoul Ubac ou encore
Jean Bertholle.
A partir de 1952, Zao Wou-Ki est régulièrement exposé à Paris, en Suisse et enfin aux
Etats-Unis. Dans les années 1980, sa notoriété gagne l'Asie; Singapour, Hongkong, Taïwan et le Japon. Il est également invité à revenir en Chine pour plusieurs expositions à Pékin et Hangzhou. Décédé en 2013, Zao
Wou-Ki est considéré comme l'un des plus grands peintres contemporains. Il a, tout au long de sa vie multiplié les honneurs et les récompenses, et son oeuvre est aujourd'hui exposée dans le monde entier.
Nous présentons aujourd'hui à la vente une encre réalisée en 1998. Il s'agit de la technique de prédilection de l'artiste, un temps délaissée, et vers laquelle il se réinvestit particulièrement à partir de 1971, sous l'impulsion notamment du peintre Henri Michaux. L'encre permet à Zao Wou-Ki de «réinterpréter l'abstraction selon la conception chinoise du geste et de l'espace»[2]. L'artiste joue sur les tâches, les traces et les projections. Au terme d'un véritable ballet, le motif jaillit de la feuille blanche pour donner vie à l'oeuvre d'art. Le procédé, éminemment symbolique, permet à l'artiste d'engendrer des oeuvres empreintes d'une indéniable poésie.
Zao Wou-Ki was born in 1920 to a family of
Chinese intellectuals. He began to paint and draw from the age of ten. His grandfather played a key role in the young boy's artistic education by introducing him to the art of calligraphy. In 1935, Zao Wou-Ki entered the
Ecole des Beaux-Arts of Hangzhou (founded by Lin Fengmian), where he was taught both traditional Chinese and Western painting techniques.
The latest experiments in European painting considerably influenced the young man, and in 1948 he decided to go to France.
He set up a studio in Paris, in Rue du Moulin- vert, in the 14th arrondissement, attended the Académie de la Grande Chaumière, and was a frequent visitor to the capital's art galleries, where he met Norman Bluhm, Jean-
Paul Riopelle, Nicolas de Staël, Sam Francis, Pierre Soulages and Hans Hartung. Zao
Wou-Ki soon adopted the abstract experimental style then causing a stir in the Paris scene. He was exhibited at the Galerie de France alongside Hartung and Soulages, two famous exponents of Lyrical Abstraction. The artist painted large informal landscapes “synthesising modern techniques with the great
Chinese painting tradition”.[1] His work linked him with the new Paris School, which included
Alfred Manessier, Jean Bazaine, Raoul Ubac and Jean Bertholle. From 1952, Zao Wou-Ki was regularly shown in Paris, Switzerland and eventually the United States. In the 1980s, his fame spread to Asia: Singapore, Hong Kong, Taiwan, and Japan. He was also invited to return to China for several exhibitions in Beijing and Hangzhou. He died in 2013, having received countless honours and awards throughout his life, and is considered one of the world's greatest contemporary painters.
His works are exhibited all over the world.
Today we present an ink work from 1998. This was the artist's favourite technique, which he abandoned for a time before resuming it with renewed passion in 1971, under the influence of the painter Henri Michaux. Ink enabled Zao
Wou-Ki to “reinterpret abstraction through the
Chinese conception of gesture and space”.[2]
Here he makes play with blotches, lines, and spatters in a positive ballet, after which the motif leaps out from the white background, giving life to the art work. Through this eminently symbolic process, the artist produced works imbued with undeniable poetry

赵无极1920年生于一个中国知识分子的家庭 中,十岁时受启蒙开始学画。自幼即受爷爷的 熏陶,对赵的艺术教育过程中扮演着重要的角 色。1935年赵无极通过考试进入林风眠成立的 杭州艺专就读,学习中西方的绘画技法。沉迷 于钻研欧洲绘画,驱使着赵于1948年赴法国深 造,将工作室安置于巴黎十四区,穆林-瓦特路 (Rue du Moulin-vert)。赵常出入大茅屋美 术学院(l’Académie de la Grande Chaumière) 习画及参访巴黎各大画廊,因此遇见 多位知名艺术家,如诺曼‧布朗尔(Norman Bluhm)、尚-保罗‧李欧佩乐(Jean-Paul Riopelle)、尼古拉‧德‧史塔耶尔(Nicolas de Staël)、山姆‧法兰西斯(Sam Francis) 、皮耶‧苏拉吉(Pierre Soulages)及汉斯. 哈同(Hans Hartung)。受巴黎当时的风气 鼓动,赵无极不久便开始其抽象画实验,之后更与哈同及苏拉吉两位知名抒情抽象之代表 一同展出于巴黎的法兰西画廊(Galerie De France)。 藝術家繪製了許多大型的抽象風 景畫,運用现代藝術的技法之總和,及中國風 景畫的傳統典型。他的作品贴近于阿尔弗莱德‧ 曼尼西埃(Alfred Manessier)、让‧巴赞(Jean Bazaine)、拉‧乌贝克(Raoul Ubac)与让‧ 贝托利(Jean Bertholle)等艺术家所属的新 巴黎画派。1952年起,赵开始经常地展出于巴 黎、瑞士及美国。80年代期间,扬名于亚洲如 新加坡,香港,台湾及日本等地,亦曾受中国 之邀返回北京及杭州办展。赵无极在2013年辞 世时,已是公认最伟大的当代画家之一,终其一生,获奖无数受众人礼遇,其作品今日更闻 名且展出于世界各地。
 本件水墨作品绘制于1998年,为艺术家偏爱使 用的创作方式,曾短暂放弃,但之后受画家亨 利‧米肖(Henri Michaux)鼓舞于1971年重 拾此技法。墨色的运用允许赵无极透过中国虚 实之意境重新诠释抽象艺术。赵巧妙地玩弄着笔墨,创造出分喷墨等所效果,整个过程具有 高度象征意涵,使得作品充满诗意。 
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue